Focus « femmes ! » aux Métallos : Les Monstrueuses

PARTAGER CET ARTICLE ► 
|  Article suivant →
s’abonner
 

Archipels #2
est sorti !





  


< Articles

Focus « femmes ! » aux Métallos : Les Monstrueuses

PARTAGER ►

par Marine Vellet
Télécharger la version PDF  Version imprimable de cet article Version imprimable



Sur le plateau des Métallos on aperçoit une fine silhouette, seule en scène, Ella s’avance lentement vers la lumière pour prendre la parole. Dans un laboratoire d’analyse. Elle apprend qu’elle est enceinte, en 2008. Elle s’en doutait mais elle s’effondre et perd connaissance. Le choc est brutal. À son réveil, elle est transportée en 1928, le médecin cherche à comprendre. C’est le début d’un long voyage au plus profond de son intimité, dans sa propre généalogie. Un seul corps, une seule bouche, sont traversés par les paroles d’une même famille. Trois générations, trois visions. De Paris au Yemen, les histoires s’entrechoquent et résonnent entre elles. Elle deviendra sa mère, grand-mère puis arrière grand-mère. Une filiation où les mères deviennent des monstres pour leurs filles.

PNG - 247.6 ko
© Pierre François

Tantôt enfantin, tantôt déformé, monstrueux. Le visage de la comédienne est expressif, sensible. Son corps se tord, se transforme, il existe pleinement sur le plateau. Mais l’éclairage ne suit pas toujours, l’image est sombre quand la fe[...]

Pour lire la suite de cet article,

ABONNEZ-VOUS

(abonnement annuel ou mensuel)

Déjà abonné ?

Connectez-vous !



Théâtre Paris Compagnie de L’ Œil Brun
fake lien pour chrome



Partager cet article /  





Réagissez, complétez cette info :  →
Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.



Infos, réflexions, humeurs et débats sur l’art, la culture et la société…