Aurillac 2017-Arts de la rue et subversion

PARTAGER CET ARTICLE ► 
|  Article suivant →
s’abonner
 

Archipels #2
est sorti !





  


< Articles

Aurillac 2017-Arts de la rue et subversion

PARTAGER ►

par Jean-Jacques Delfour
Télécharger la version PDF  Version imprimable de cet article Version imprimable



Le festival s’est tout de même déroulé malgré la fièvre policière. Un festival zoo ou un festival geôle ? Les artistes de rue sont-ils encore subversifs ? Où en est ce collectif formé par les artistes et le public assemblés dans un consensus fondamental, celui qui reconnaît qu’il y a des spectacles libres dont le sens peut opposer – en surface – les uns aux autres ?

JPEG - 103.3 ko
Lancement du festival d’Aurillac 2017 © V. Muteau

La rue est un espace où se croisent les citoyens impliqués dans leurs activités privées et le pouvoir d’État qui contrôle cet espace. Subversif, le théâtre de rue l’est par situation politique. Même un spectacle joli et gentil peut c[...]

Pour lire la suite de cet article,

ABONNEZ-VOUS

(abonnement annuel ou mensuel)

Déjà abonné ?

Connectez-vous !



Festival Arts de la rue Aurillac
fake lien pour chrome



Partager cet article /  





Réagissez, complétez cette info :  →
Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.



Infos, réflexions, humeurs et débats sur l’art, la culture et la société…