‏Ce que j’appelle oubli, ce que j’appelle misère

PARTAGER CET ARTICLE ► 
|  Article suivant →
s’abonner
 

Archipels #2
est sorti !





  


< Articles

‏Ce que j’appelle oubli, ce que j’appelle misère

PARTAGER ►

par Alexandra A.
Télécharger la version PDF  Version imprimable de cet article Version imprimable



Samedi soir, 10e arrondissement, interphone W, 19h50. Je sonne. L’expérience du soir se jouera au dernier étage d’un duplex, dans un séjour-cuisine de 40 mètres carré, plutôt « arty ». Une trentaine de personnes sont présentes. Elles chuchotent par petits groupes sur des strapontins pré-fabriqués, pendant que d’autres, encore debout, se saluent sur une musique d’ambiance. Je les esquive et me faufile au dernier rang, assise entre un fourneau et une montagne d’épices.

JPEG - 281 ko
Photographie ©Giovanni Ambrosio

J’observe ce spectacle ou comment la barbarie à venir se transforme en une distraction dans un écrin soigné. Le sujet annoncé : une interprétation d’un texte de Laurent Mauvignier, écrit suite à un fait divers. En 2009, un SDF entre [...]

Pour lire la suite de cet article,

ABONNEZ-VOUS

(abonnement annuel ou mensuel)

Déjà abonné ?

Connectez-vous !



Théâtre Paris Laurent Mauvignier
fake lien pour chrome



Partager cet article /  





Réagissez, complétez cette info :  →
Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.



Infos, réflexions, humeurs et débats sur l’art, la culture et la société…