Quand les fées dansent sur l’obscurantisme

PARTAGER CET ARTICLE ► 
|  Article suivant →
s’abonner
 

Enfin
des cadeaux intelligents !





   


< Articles

Quand les fées dansent sur l’obscurantisme

PARTAGER ►

par claire olivier
Télécharger la version PDF  Version imprimable de cet article Version imprimable



La célébration d’Halloween, cette affreuse fête impitoyablement commerciale, approche. Ma fille Lola, 10 ans, se déguise en sorcière vêtue d’un immense chapeau pointu qui fait de la musique débile. Qu’est-ce qui peut bien lui plaire ? Je vais lui demander une explication sur sa fascination pour la figure de la sorcière ?

Elle me répond de but en blanc : « La sorcière, elle fait des trucs méchants pour être aimée. Elle veut attirer l’attention. C’est pour ça qu’elle est moche avec sa verrue sur le nez. Elle veut qu’on la regarde. Elle sait qu’elle est différente et elle ne veut pas être comme les autres. Mais elle sait aussi faire des bonnes choses. Elle peut envoûter avec ses potions, mais parfois elle peut faire le bien. Elle a des pouvoirs et elle n’est pas toujours moche. C’est à cause de ses pouvoirs qu’elle fait peur. C’est pour ça que j’aime bien les sorcières ! »

Tout est dit. Fin août aux confins des Cévennes j’avais fait rire mes filles en les invitant à observer discrètement à la fenêtre d’un immeuble décati une vieille femme tout autant décatie qui ressembl[...]

Pour lire la suite de cet article,

ABONNEZ-VOUS

(abonnement annuel ou mensuel)

Déjà abonné ?

Connectez-vous !




fake lien pour chrome




Partager cet article /  





Réagissez, complétez cette info :  →
Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.



Infos, réflexions, humeurs et débats sur l’art, la culture et la société…
Services
→ S’abonner
→ Dons
→ Parutions papier