Passage en seconde

PARTAGER CET ARTICLE ► 
|  Article suivant →
s’abonner
 

Enfin
des cadeaux intelligents !





   


< Jeanne et sa tribu

Passage en seconde

PARTAGER ►

par Jeanne Poitevin
Télécharger la version PDF  Version imprimable de cet article Version imprimable



Ils tremblent,
disent bonsoir avec une gentillesse émouvante.
Ils ont choisi de mettre
de beaux vêtements
pour le conseil de classe.
Ils sont jeunes

Beaux
Pleins de force
De vie 
D’espérance
Ils sont drôles
Gais 

Heureux d’être vivants 
Pleins d’avenirs
De sentiments 
De pulsions généreuses et 
De joie de se sentir ensemble
Tellement ensemble
Leurs mots sont vifs
Leurs yeux sont forts

Leurs gestes 
Pleins de bienveillance
D’humour
D’intelligence 
Je les connais depuis longtemps

Je suis 
Mère
Tante
Belle-mère 
Voisine
Et professeure de théâtre
De beaucoup d’entre eux
Depuis longtemps 

Et de certains que l’on dit
"Décrocheurs"
Mais "décrocheurs" de quoi ? De qui ? De quelles règles ? Quelles vérités ? Quels oublis ? Quelles violences ?
Entre eux ils construisent un monde
Une vie
Un rêve
Un possible
Je vous en supplie 
Ne les en empêchons pas
Quand comprendrons- nous 
Pauvres adultes
Vieux depuis si longtemps

Aveugles et sourds ?
depuis toujours ?

Quand verrons- nous 
Entendrons- nous
Que les difficultés
Les manques
Les cris
Les brusqueries 
Les absences
Les ratages 
Sont un langage

Une façon de dire 
Façon de faire
Comme disait ma belle mère 
Yvonne Verdier ?
Regardons
Observons
Entendons 
Je vous en prie
Et Inventons

Nous
Vieux supposés savoir
Une façon de faire place belle à ces façons
Qui construiront
Demain
Qui inventeront
Un monde neuf

Et
Surprenant
Magnifique
Juste
Meilleur
Brillant
Un monde juste et sensible
Les questions
Sont toujours des voies
Pour progresser
N’est-ce pas ?
Et notre monde
Notre éducation

À
À progresser
N’est-ce pas ?
Écoutons cette jeunesse qui nous parle
Avec ses mots
Ses possibles
Expressions 
Ses questions
De toutes façons
Comme disait 
Paul Virilio

Le professeur de mon frère...
« Tu seras auteur ou chômeur... voici l’avenir des jeunes »
Oui

Et 
Pourtant 
J’étais hier soir
Encore
Comme
Déléguée parent
En collège
Comme 
Je le suis
Depuis des années
Maintenant 
Dans toutes les régions de France
Où je vis
Où j’ai vécu
Où je vivrai 
Et encore
J’ai vu 
Des
Jeunes femmes 
Des 
Jeunes hommes
Trembler

Parce qu’ils osent
À 14....15....13...16...12....
Ans
Désirer
Demander
Un passage
En seconde générale

Ils ont envie
Encore
À 14...15...13...16...12...
Ans
D’apprendre des données fondamentales
D’acquérir des savoirs
Profonds 
Beaux
Et....
Inutiles ?
Ils ont 
9...10...11...12
De "moyenne générale"
Sur...
20...
Enfin...
À présent on dit
Compétence
1
2
3
4
Verte
Jaune
Etc

Mais ceci n’a pas changé la violence...
Et on leur dit « Non... avis défavorable au passage en seconde générale....
Vous risquez de "décrocher."... ne pas vous épanouir....
Renseignez-vous sur les bacs professionnels, sur les apprentissages...
C’est bien mieux adapté à ce que vous avez montré lors de votre carrière de collégien.
Carrière de 
Collégien..... »
« Vous dormez »
« Vous ne vous tenez pas en classe »
« Vous ne faites pas les liens entre les données »
« Vous arrivez en retard »

Et...
Même...
« Vous êtes contre le système,
Restez donc hors du système »
« Vous vous tenez enfin presque correctement... mais c’est parce que je vous ai très largement.... très largement menacés de colles.... et ça a marché... »

Et en face
« Je veux être écrivain »
« Je veux être architecte »
« Je voudrais dessiner »
« Je veux.... je ne sais pas encore »

Ils ont 14....15....13...16...12
Ans

Et 
Les professeurs
Les adultes
Ceux qui sont sensés les aider
Vont choisir pour eux
Un bac professionnel
Un apprentissage 
Qui
Voyez-vous...
Serait 
Bien plus approprié
Pour toi
Zineb
Kevin
Mirko
Évidemment 
Kevin
Zineb
Mirko
Oui
Ah
Pour
Louise
Frédéric
Guillaume

Ah
Pour eux
Cela va plutôt bien cette année
Pour 
Louise
Frédéric
Guillaume
Ah
Ça va

Et....
Personne n’a rien remarqué
Zineb dort....
Tout le temps... ou presque....
Mais vit en foyer d’accueil...
Mirko peine à faire des liens... mais son père a franchit le mur de Berlin en moto...il y a longtemps... laissant de l’autre côté du mur... son frère jumeau... qui a eu peur de partir... de changer de monde... 
Kevin est nul en maths.... mais il est dyslexique... il a 14 en français ! Une prouesse ! Chez lui on parle 5 langues... il ne comprend pas la sévérité moqueuse du professeur d’anglais ! Il lui demande... souvent.... pourquoi il se moque.... Et
.. Il a 18 en Arts Plastiques ! ... 
Mais 
Non
Non 
Non
Non
Non pour le lycée général et technologique
« Tu risques de décrocher »

Vexés 
Tremblants 
Humiliés ? 
Résignés 
Silencieux
Souriant doucement à leurs amis solidaires

Eux
Ils quittent la grande salle
du conseil de classe
Avec un rdv avec la dame si peu renseignée sur les lectures des différents langages du désir
Ceux de l’espace
Du temps
Du vêtement
Du corps
Du geste 
Par exemple
Qui est dite
"Conseillère d’orientation "
Qui donne des tickets pour des rendez-vous dans des lycées professionnels... des apprentissages.... des " minis stages en entreprise"
Je connais bien des établissements
Scolaires
Ou pas 

J’y travaille
Dans cinq ou six ou sept selon les ans 
Depuis Vitrolles
Jusqu’à St-Denis
Je tente de partager des occasions de poésie
D’expression
De joie
De bonheur
J’en arpente les couloirs
Bien sûr 
Il y a Morteau et les horloges
Marseille et la marqueterie 
Nantes et les bateaux
Et

D’autres encore...
Mais à côté de cela
Combien de ces lycées ne savent pas quoi faire de ces jeunes gens dont on a cassé

Dont on a brisé
Dont on a piétiné 
Dont on a moqué 
Dont on a humilié
Dont on a tari
Dont on a fermé 
Tout désir ?
Combien ?

Et
Comme disait notre ami écrivain et journaliste Alain Pelloux
« Jusqu’à quand ? »
Et 
« À quand le prochain ? »
Une question :
A-t-on le droit
Collégien
Parent
Ami
Voisin
Lycéen
Frère
Sœur
Professeur
Cousin 

A-t-on le droit de refuser un conseil d’orientation en section professionnelle ou en apprentissage,
Et ainsi
D’aller réussir
Ou rater
Son choix de vie
D’études

Car
C’est sa vie
Son choix ?
Son chemin ?
Sa liberté ? 
Son existence ? 
Merci de vos réponses

Aucune moquerie ne fut entendue hier parmi les jeunes gens
Seul le professeur d’anglais est sorti de la classe du conseil faisant, en direction d’un de ses élèves le geste "cassé" de Brice de Nice, ce gaillard à cheveux jaunes, rajoutant « Ils t’ont saqué... tu es foutu... »
Puis
« Non je rigole »

Le jeune adolescent s’est mis à pleuré puis a cessé très vite. Se rappelant que ce professeur, indélogeable, a reçu plusieurs plaintes pour harcèlent.... Et que ses mots et sa méchanceté, sa vengeance et ses punitions, nombreuses, dont tout le collège, ou presque, se plaint, n’appartenait qu’à lui.
D’ailleurs
Les "moyennes" en anglais... sont.... 
Dans la classe où je suis ce soir, présente, entre 2 et... 6...

Ah
Oh
Combien d’élèves ne passeront pas en seconde générale à cause de lui ?
Ah
Oh
Tant pis
Tant pis ?
Les jeunes gens 
Ce soir
S’ embrassent
Rient

Ont depuis longtemps compris
Le monde est à eux
Vivement que le monde soit à eux
Vraiment
Qu’ils soient justes
Forts
Généreux
Et ne se vengent de rien.
Merci de vos réponses à ma question...

Jeanne Poitevin
Professeure de théâtre
Metteure en scène
En salles de spectacle
En foyers 
En prisons 
En salles des fêtes
Et
En collèges-lycées 



Politique de l’art Éducation populaire art et politique Education
fake lien pour chrome




Partager cet article /  





1 commentaire(s)

claire olivier 2 avril 2019

Votre texte me touche particulièrement car je suis enseignante en espagnol en lycée et titulaire d’une certification en théâtre et travaille régulièrement avec des artistes dans mes classes. Comme vous je suis parfois heurtée par la violence de "certains" propos de "certains" collègues mais il serait bon de nuancer...Il y a beaucoup d’enseignants bienveillants, investis et compétents mais qui deviennent aliénés, emprisonnés dans cette cage dorée qu’est l’Education Nationale ! Empêchés de pouvoir donner libre cours à leur imagination et leur créativité afin de guider ces jeunes pour créer un monde nouveau. Les initiatives existent mais combien d’énergie ne faut-il pas pour lever les barrières administratives pour les mener ? Et la réforme "purement comptable" qui nous assomme en lycée ne fait que renforcer cette amertume que l’on a au fond du gosier , nous les profs...
Et je suis aussi mère de famille et parent d’élèves donc bien inquiète par ces codes couleurs posés pour valider l’acquisition de compétences de ma fille Lola de 7 ans demi qui continue de multiplier les fautes d’orthographe mais qui de chante divinement bien, connaît toutes ces poésies, adore aller au musée ou au spectacle et mène un discours devant la classe avec un vocabulaire choisi ! Pourtant le fait de ne pas calculer en colonne au même rythme que les autres l’angoisse et la perturbe encore plus que l’orthographe. Stygmatisée déjà ! Hors cadre, hors norme ! Et la maîtresse tellement gentille mais perdue devant cette horde de petits soldats.

Et cette "évaluationnite" à tous crins qui accablent "les apprenants"de collège ! Victoria, notre aînée, va avoir quinze ans et passera en seconde . Elle veut intégrer l’option lourde théâtre. Grand bien lui fasse mais elle aussi devient obsédée par la note car qui choisit : un logiciel qui trie les notes !

Apprendre, éveiller la curiosité, la sensibilité oui mais s’il n’y a pas de notes à quoi bon diront les ados. Je les comprends. Un seul étalon "parcours sup" ce à quoi s’ajoute la pression de beaucoup de familles.

Au secours fuyons. Alors oui je partage votre désarroi face au système et votre enthousiasme devant les jeunes.

Pour sauver ma santé mentale j’ai décidé de m’affranchir. Je leur tiens un autre discours que celui prôné par les officiels et surtout j’ai pris un temps partiel pour "faire autre chose de ma vie" car moi aussi j’écris et fais du théâtre ! Et j’essaie autant que faire se peut de rendre mes enfants leur liberté.

Signaler
Réagissez, complétez cette info :  →
Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.



Infos, réflexions, humeurs et débats sur l’art, la culture et la société…
Services
→ S’abonner
→ Dons
→ Parutions papier