Bienvenue aux insatiables !



Un journal culturel en ligne d’informations de débats et d’humeurs animé par l’ancienne équipe de Cassandre et celle du jeune Insatiable pour mettre en valeur des actions essentielles mais peu visibles, explorer des terres méconnues, faire découvrir des équipes et des artistes soucieux d’agir dans l’époque et, surtout, réfléchir ensemble aux enjeux portés par l’art et la culture dans une société en voie de déshumanisation.


< Brèves

Les habitants du « quartier chaud » attaquent France 2 en justice

Télécharger la version PDF  Version imprimable de cet article Version imprimable


Le 26 septembre dernier était diffusé sur France 2 le reportage Villeneuve, le rêve brisé, au sein de l’émission Envoyé Spécial. Le film se penche sur La Villeneuve dans la banlieue sud de Grenoble, et « démontre » en cinq chapitres comment le quartier qui était à la base censé être une cité-modèle n’est pas à la hauteur des espoirs qui y ont été placés.

Le souci est que ce reportage très orienté réalisé par Amandine Chambelland adopte un ton dramatique et inquiétant, utilisant des phrases chocs et des images percutantes (une descente de police dans un appartement de jeunes est même mise en place pour le reportage). Suite à sa diffusion, les habitants de la Villeneuve sont choqués, et l’association des Habitants de la crique sud de la Villeneuve décide de porter plainte contre France Télévision pour diffamation. C’est la première fois en France qu’un collectif d’habitants porte plainte contre une chaine après s’être senti dévalorisé de la sorte. L’association reçoit même le soutien du CSA (Conseil Supérieur de l’Audiovisuel) qui est intervenu auprès de France 2, jugeant qu’avec ce reportage, la chaîne a manqué aux obligations déontologiques de l’article 35 de son cahier des charges, la nécessité d’assurer différents points de vue sur un sujet prêtant à controverse. Il déplore les stigmates générés par le reportage, montrant uniquement les éléments négatifs du quartier et démontant très vite les éléments qui pourraient être positifs. Le jugement du CSA n’est pas une sanction ou une fin en soi mais il appuie fortement les arguments de l’association.
Le procès opposant l’association des Habitants de la crique Sud de la Villeneuve au PDG de France télévision aura lieu le 15 mai au tribunal de Grande Instance de Grenoble.

Voir ici le jugement du CSA.






Réagissez, complétez cette info :
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Signalez un problème sur cet article :


Annonces


Brèves

L’infor­ma­tion ne devrait pas être une mar­chan­dise, mais elle est de plus en plus sous la coupe des pou­voirs finan­ciers et indus­triels. Pour faire vivre une presse libre, jour­na­lis­tes et citoyen•­ne•s doi­vent inven­ter d’autres modè­les économiques, émancipés de la publi­cité et des action­nai­res.


Le deuxième numéro de la grande revue franco-belge art et société est arrivé, com­man­dez-le main­te­nant !


Le Festival Opération Quartiers Populaires (OQP) orga­nisé par la com­pa­gnie Mémoires Vives se tien­dra au Théâtre de l’œuvre dans le quar­tier de Belsunce à Marseille du 23 octo­bre au 3 novem­bre 2017


Le Génie en Liberté est un Événement bien­nal, orga­nisé par le Génie de la Bastille.
Il pro­pose à un large public un par­cours cultu­rel dans le quar­tier du 11ème arron­dis­se­ment de Paris.


Depuis 2003, le fes­ti­val de cinéma d’Attac « Images mou­ve­men­tées » s’emploie à infor­mer et à sus­ci­ter la réflexion col­lec­tive sur des ques­tions cru­cia­les de ce début de XXIe siècle en s’appuyant sur une pro­gram­ma­tion ciné­ma­to­gra­phi­que exi­geante et éclectique. Celle-ci asso­cie courts, moyens et longs-métra­ges, docu­men­tai­res et fic­tions, films fran­çais et étrangers, anciens et récents, ayant eu une large dif­fu­sion ou non. Le fes­ti­val accueille régu­liè­re­ment des avant-pre­miè­res.