Bienvenue aux insatiables !



Un journal culturel en ligne d’informations de débats et d’humeurs animé par l’ancienne équipe de Cassandre et celle du jeune Insatiable pour mettre en valeur des actions essentielles mais peu visibles, explorer des terres méconnues, faire découvrir des équipes et des artistes soucieux d’agir dans l’époque et, surtout, réfléchir ensemble aux enjeux portés par l’art et la culture dans une société en voie de déshumanisation.


< Brèves

Festival de cinéma au bidonville de la Folie

par L’Insatiable
Sous thématique(s) : Cinéma , Rroms
Télécharger la version PDF  Version imprimable de cet article Version imprimable


Le « Pôle d’exploration des ressources urbaines » (PEROU) organise un festival de cinéma dans le bidonville de la Folie à Grigny, mercredi 2 juillet à partir de 18h. Au programme : rencontre avec les familles roms du bidonville, projection de courts-métrages et du film de Tony Gatlif en sa présence.

Le bidonville de la Folie à Grigny a désormais son festival. Une toile géante tissée à partir de tissus donnés par chacune des familles avec l’aide du collectif italien Stalker/LAC, un beau parquet avec du mobilier fabriqué grâce aux rebuts des alentours et un écran : le cinéma est prêt.

Dès 18h, le public est invité à rencontrer et échanger avec les familles du bidonville sur le terrain de la Folie (avenue des Tuileries à Grigny). A 20h les courts-métrages du PEROU seront projetés. La Folie-Grigny a été réalisé à partir d’images tournées par les familles en février et mars. Bons baisers de Roumanie se compose de messages d’amour et de soutien recueillis à l’occasion du déplacement en Roumanie de membres du PEROU pour présenter les films des familles au Festival de cinéma de Victoria.
Vers 21h, le réalisateur Tony Gatlif assistera au côté du public à la projection de son long-métrage Gadjo Dilo. La soirée s’achèvera par des danses et musiques.

A travers ce Festival de cinéma de la Folie le PEROU et les habitants du bidonville permettent de porter un autre regard sur les Roms et leur réalité. A Grigny une vie meilleure se construit : 35 contrats de travail ont été signés depuis que le PEROU œuvre avec les familles et 50 enfants sur les 60 en âge d’être scolarisés vont à l’école.

Pour en savoir plus : <popup|texte=ici|titre=PEROU|lien=http://perou-risorangis.blogspot.fr/>.






Réagissez, complétez cette info :
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Signalez un problème sur cet article :


Annonces


Brèves

L’infor­ma­tion ne devrait pas être une mar­chan­dise, mais elle est de plus en plus sous la coupe des pou­voirs finan­ciers et indus­triels. Pour faire vivre une presse libre, jour­na­lis­tes et citoyen•­ne•s doi­vent inven­ter d’autres modè­les économiques, émancipés de la publi­cité et des action­nai­res.


Le deuxième numéro de la grande revue franco-belge art et société est arrivé, com­man­dez-le main­te­nant !


Le Festival Opération Quartiers Populaires (OQP) orga­nisé par la com­pa­gnie Mémoires Vives se tien­dra au Théâtre de l’œuvre dans le quar­tier de Belsunce à Marseille du 23 octo­bre au 3 novem­bre 2017


Le Génie en Liberté est un Événement bien­nal, orga­nisé par le Génie de la Bastille.
Il pro­pose à un large public un par­cours cultu­rel dans le quar­tier du 11ème arron­dis­se­ment de Paris.


Depuis 2003, le fes­ti­val de cinéma d’Attac « Images mou­ve­men­tées » s’emploie à infor­mer et à sus­ci­ter la réflexion col­lec­tive sur des ques­tions cru­cia­les de ce début de XXIe siècle en s’appuyant sur une pro­gram­ma­tion ciné­ma­to­gra­phi­que exi­geante et éclectique. Celle-ci asso­cie courts, moyens et longs-métra­ges, docu­men­tai­res et fic­tions, films fran­çais et étrangers, anciens et récents, ayant eu une large dif­fu­sion ou non. Le fes­ti­val accueille régu­liè­re­ment des avant-pre­miè­res.