Bienvenue aux insatiables !



Un journal culturel en ligne d’informations de débats et d’humeurs animé par l’ancienne équipe de Cassandre et celle du jeune Insatiable pour mettre en valeur des actions essentielles mais peu visibles, explorer des terres méconnues, faire découvrir des équipes et des artistes soucieux d’agir dans l’époque et, surtout, réfléchir ensemble aux enjeux portés par l’art et la culture dans une société en voie de déshumanisation.


< Brèves

30e Rencontres cinéma de Gindou du 23 au 30 août

par L’Insatiable
Sous thématique(s) : Cinéma , Festival
Télécharger la version PDF  Version imprimable de cet article Version imprimable


Rencontres entre professionnels, échanges avec le public, débats sur les films, tables rondes thématiques... le festival de Gindou s’annonce chargé. Les 30e Rencontres cinéma du village de Gindou (Lot) auront lieu du 23 au 30 août en présence du grand réalisateur belge Luc Dardenne.

Au départ, ce festival avait pour vocation de faire découvrir à un public local des films auxquels il n’avait pas accès. Aujourd’hui, les Rencontres cinéma de Gindou se sont étendues aux passionnés venant de la France entière.Le festival s’organise autour de plusieurs sélections. L’hommage à est cette année consacré aux frères Dardenne, en présence de Luc Dardenne et de certains de ses collaborateurs.

Les vagabondages cinématographiques consistent en une programmation libre issue de la cinématographie mondiale actuelle. Les films choisis sont très récents et faiblement diffusés dans le secteur commercial, posent la question de l’évolution des rapports sociaux ou interrogent la relation au monde, notamment à la rive sud de la Méditerranée et à l’Afrique noire.

Des séances spéciales : Images de la diversité et Quel film aimeriez-vous revoir à Gindou sont également au programme. La première consiste à projeter deux films bénéficiaires de l’aide destinée aux projets audiovisuels qui contribuent à une meilleure représentation de la diversité culturelle en France. La seconde offre la possibilité à trois spectateurs pré-sélectionnés de choisir de projeter et présenter le film de leur choix (à condition qu’il les ai particulièrement marqué lors d’une précédente édition à Gindou).

En parallèle des projections, le public est invité à dialoguer avec les professionnels lors des tchatches quotidiennes et à profiter des apéro-concerts, des ateliers éducatifs et de la librairie itinérante.

La soirée de clôture du festival débutera par le spectacle Retour de Flamme, samedi 30 août à 21h30. Serge Bromberg y présentera une sélection de films inédits, sous forme de vieilles pellicules, qu’il accompagne au piano.

Pour en savoir plus : <popup|texte=ici|titre=Rencontres cinéma de Gindou|lien=http://www.gindoucinema.org/index.php/rencontres-cinema/rencontres-cinema-2014>.






Réagissez, complétez cette info :
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Signalez un problème sur cet article :


Annonces


Brèves

L’infor­ma­tion ne devrait pas être une mar­chan­dise, mais elle est de plus en plus sous la coupe des pou­voirs finan­ciers et indus­triels. Pour faire vivre une presse libre, jour­na­lis­tes et citoyen•­ne•s doi­vent inven­ter d’autres modè­les économiques, émancipés de la publi­cité et des action­nai­res.


Le deuxième numéro de la grande revue franco-belge art et société est arrivé, com­man­dez-le main­te­nant !


Le Festival Opération Quartiers Populaires (OQP) orga­nisé par la com­pa­gnie Mémoires Vives se tien­dra au Théâtre de l’œuvre dans le quar­tier de Belsunce à Marseille du 23 octo­bre au 3 novem­bre 2017


Le Génie en Liberté est un Événement bien­nal, orga­nisé par le Génie de la Bastille.
Il pro­pose à un large public un par­cours cultu­rel dans le quar­tier du 11ème arron­dis­se­ment de Paris.


Depuis 2003, le fes­ti­val de cinéma d’Attac « Images mou­ve­men­tées » s’emploie à infor­mer et à sus­ci­ter la réflexion col­lec­tive sur des ques­tions cru­cia­les de ce début de XXIe siècle en s’appuyant sur une pro­gram­ma­tion ciné­ma­to­gra­phi­que exi­geante et éclectique. Celle-ci asso­cie courts, moyens et longs-métra­ges, docu­men­tai­res et fic­tions, films fran­çais et étrangers, anciens et récents, ayant eu une large dif­fu­sion ou non. Le fes­ti­val accueille régu­liè­re­ment des avant-pre­miè­res.