Un collectif d’êtres singuliers

PARTAGER CET ARTICLE ► 
|  Article suivant →
s’abonner
 

Archipels #2
est sorti !





  


< Articles

Un collectif d’êtres singuliers

PARTAGER ►

par Coline Merlo , Nicolas Romeas
Télécharger la version PDF  Version imprimable de cet article Version imprimable



Nous apprécions depuis longtemps le comédien et metteur en scène Bernard Bloch et nous avions suivi la création de CAP Étoile, ce collectif d’artistes montreuillois constitué, avec lui, de la cinéaste et auteur dramatique Isabelle Rèbre, de la cinéaste Dominique Aru, du danseur Olivier Renouf, du metteur en scène Philippe Lanton et de la comédienne Évelyne Pelletier. Un collectif ! Comme dans les années 1970 et 1980, ou d’une tout autre façon ?

NR : On se remémorait avec Coline les diverses tentatives de collectifs qui ont existé. Cette articulation entre l’organisation de la société et celle d’une équipe, troupe, coopérative, collectif… Quelque chose qui soit aussi de l’ordre de la construction sociétale, à l’intérieur de la grande société… Bernard, tu as jadis fait partie de l’Attroupement, initié par Denis Guénoun…

Bernard Bloch : L’Attroupement, entre 1975 et 1978 en ce qui me concerne, était un collectif et une communauté de vie. Notre rassemblement, depuis 2002-2003, est un rassemblement d’individus, d’artistes, ou de compagnies, pas une communauté de vie. C[...]

Pour lire la suite de cet article,

ABONNEZ-VOUS

(abonnement annuel ou mensuel)

Déjà abonné ?

Connectez-vous !



Cinéma Montreuil CAP Étoile
fake lien pour chrome



Partager cet article /  





Réagissez, complétez cette info :  →
Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.



Infos, réflexions, humeurs et débats sur l’art, la culture et la société…