Archipels #2
est sorti !





  


< Brèves

Non à la mise à mort de l’Abattoir !

par L’équipe
Télécharger la version PDF  Version imprimable de cet article Version imprimable


Communiqué du 7 avril 2016

Non à la mise à mort de l’Abattoir !

Le Centre National des Arts de la Rue de Chalon-sur-Saône, l’Abattoir, est aujourd’hui en danger de mort.

Mardi 12 avril 2016, la négociation budgétaire entre les financeurs publics de la structure (État, Région, Département, Communauté de communes et Ville) sera décisive pour la survie et l’avenir du CNAR. La Fédération Nationale des arts de la rue appelle l’ensemble des partenaires publics à prendre leurs responsabilités pour trouver les solutions qui permettront d’assurer la pérennité de cet équipement indispensable au secteur des arts de la rue, à la vie locale et au rayonnement de Chalon-sur-Saône.

Depuis plus de 10 ans, l’Abattoir mène une politique exemplaire sur le territoire : avec plus de 25% de son budget redistribué aux équipes artistiques au travers d’une dizaine de résidences par an, avec ses deux temps de diffusion en saison où se rencontrent des milliers de spectateurs et ses actions fédératrices menées pour et avec les habitants, l’Abattoir est un modèle de ce que doit être et de ce que peut faire un Centre National des Arts de la Rue.

Il est clair que la fin du CNAR induit dans la foulée la fin du festival Chalon dans la rue et des Quartiers de Lune. Mauvais calcul des tutelles qui font fi des principaux financeurs de cet événement international que sont avant tout autre le public et les nombreuses compagnies qui viennent offrir leurs spectacles dans le off.

Chalon-sur-Saône est une ville symbole pour les arts de rue.

Il serait totalement inconcevable et inacceptable pour l’ensemble des professionnels des arts de la rue qu’un tel équipement disparaisse. Il est au contraire indispensable de lui permettre de mieux assurer ses missions à travers un budget de fonctionnement consolidé. Cela ne doit pas exclure une répartition plus harmonieuse des moyens
alloués par chaque partenaire financier.

Il en va de la survie d’un secteur, toujours fragile, toujours malmené, alors que les valeurs de générosité, de partage, d’accessibilité sont plus que jamais indispensables en cette période de recul des valeurs républicaines et de repli sur soi.

A Chalon-sur-Saône, la création artistique doit pouvoir continuer à s’épanouir en rue libre.

Signataires
Fédération nationale des arts de la rue
FAR-EST – Fédération des arts de la rue Grand Est

www.federationartsdelarue.org







Réagissez, complétez cette info :  →
Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.



→ VOIR L'AGENDA


Articles






Infos, réflexions, humeurs et débats sur l’art, la culture et la société…