Michel Pinçon et Monique Pinçon-Charlot

PARTAGER CET ARTICLE ► 
|  Entretien suivant →
s’abonner
 

Archipels #2
est sorti !





  


< Entretiens

Michel Pinçon et Monique Pinçon-Charlot

Grands témoins
PARTAGER ►

par Jacques Livchine , Valérie de Saint-Do
Télécharger la version PDF  Version imprimable de cet article Version imprimable



Dans le paysage sociologique français, ce couple est une exception. Seul à travailler sur la très haute bourgeoisie, il en dévoile minutieusement, de livre en livre, les charmes de moins en moins discrets. Les Pinçon-Charlot se trouvent en phase parfaite avec une actualité qui jette une lumière crue sur les rapports du pouvoir et de l’argent. Nous avons souhaité explorer avec eux un volet moins connu de l’oligarchie : cette très haute bourgeoisie, quelles sont aujourd’hui ses pratiques culturelles ?

JPEG

Valérie de Saint-Do : Dans La Distinction, Pierre Bourdieu mettait en lumière les pratiques culturelles de la bourgeoisie… Aujourd’hui, la culture est-elle encore un facteur de distinction dans la haute bourgeoisie que vous étudiez ? Avons-nous encore une bourgeoisie cultivée et quelles sont ses pratiques ?

Michel Pinçon : La place de la culture est variable selon les différentes strates de bourgeoisie. Certains accédants à la fortune ne sont pas encore dotés d’un bagage culturel conséquent, mais ils se mettent à l’acquérir parce qu’à long terme[...]

Pour lire la suite de cet article,

ABONNEZ-VOUS

(abonnement annuel ou mensuel)

Déjà abonné ?

Connectez-vous !



Bibliophage Michel Pinçon et Monique Pinçon-Charlot
fake lien pour chrome



Partager cet article /  










Réagissez, complétez cette info :  →
Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.



Infos, réflexions, humeurs et débats sur l’art, la culture et la société…