Maguy Marin, ça déménage

PARTAGER CET ARTICLE ► 
|  Article suivant →
s’abonner
 

Archipels #2
est sorti !





  


< Articles

Maguy Marin, ça déménage

Entretien avec Maguy Marin
PARTAGER ►

par Thomas Hahn
Télécharger la version PDF  Version imprimable de cet article Version imprimable



Déçue de ne pas y avoir obtenu de lieu de travail, Maguy quitte Toulouse pour s’installer à Ramdam, son fief et dernier refuge, près de Lyon. Et voilà qu’elle arrive à Paris, au Théâtre des Abbesses, avec BiT, qu’elle vient de créer à la Biennale de la Danse de Lyon. Ce qu’elle n’avait pas prévu, c’est qu’elle offre là une brèche qui permet à ceux qui y ont intérêt, de dépolitiser son travail, par certains silences assourdissants.

JPEG - 161.9 ko
"BiT" de Maguy Marin (C) Christian Ganet

Maguy Marin a-t-elle dû déménager un peu trop souvent, ces derniers temps ? On peut se poser la question lorsqu’elle annonce que BiT sera « un travail sur le rythme ». Déménager tous les deux ans avec une compagnie condamne à un rythme ins[...]

Pour lire la suite de cet article,

ABONNEZ-VOUS

(abonnement annuel ou mensuel)

Déjà abonné ?

Connectez-vous !



Danse
fake lien pour chrome



Partager cet article /  





Réagissez, complétez cette info :  →
Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.



Infos, réflexions, humeurs et débats sur l’art, la culture et la société…