Les bâtisseurs libertaires

PARTAGER CET ARTICLE ► 
|  Article suivant →
s’abonner
 

Archipels #2
est sorti !





  


< Articles

Les bâtisseurs libertaires

Les ZAD de l’art…
PARTAGER ►

par Valérie de Saint-Do
Télécharger la version PDF  Version imprimable de cet article Version imprimable



Au moment de fêter ses douze ans, le collectif Exyzt a décidé d’annoncer sa dissolution, au cours de ce que l’on hésite à appeler une « rétrospective » : les installations proposées à la Panacée de Montpellier dans le cadre du festival Tropismes, qui offraient un panorama vivant de leur turbulentes interventions. Exyzt ne meurt pas, il se dissémine et a fait des émules, dont le collectif Bellastock et nombre d’autres trublions pour lesquels construire se fait avec et non contre l’usager et l’habitant.

Travailler avec des habitants, partager du sensible ? Nombre de collectifs issus de l’architecture, éphémères ou permanents, résolvent en actes cet éternel débat. Ces Monsieur Jourdain de l’action artistique inventent des solutions pragmatiqu[...]

Pour lire la suite de cet article,

ABONNEZ-VOUS

(abonnement annuel ou mensuel)

Déjà abonné ?

Connectez-vous !



Architecture Montpellier collectif Exyzt Bellastock
fake lien pour chrome



Partager cet article /  





Réagissez, complétez cette info :  →
Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.



Infos, réflexions, humeurs et débats sur l’art, la culture et la société…