La « révolution numérique » africaine…

PARTAGER CET ARTICLE ► 
|  Article suivant →
s’abonner
 

Archipels #2
est sorti !





  


< Articles

La « révolution numérique » africaine…

dans l’œil du photographe Toufik Beyhum
PARTAGER ►

par Christie Kaïnze-Mavala
Télécharger la version PDF  Version imprimable de cet article Version imprimable



La « révolution numérique » est à la fois révélatrice du génie de l’être humain et de son inconscience. Si on ne peut qu’être admiratif face à la manière dont l’humain a su manipuler la technologie et la développer, pour certains, cela n’inspire que mépris face à la lobotomisation d’esprits obnubilés par la fiction numérique. Cela peut même générer de la crainte face au « complexe de Dieu » d’ingénieurs incoercibles qui ne cessent de repousser les limites du possible quitte à défier toute éthique. Si la méfiance vis-à-vis des écrans semble n’être généralisée et globale que dans des sociétés où ils sont omniprésents, la révolution numérique se produit aujourd’hui à l’échelle mondiale.

Né à Beyrouth en 1974, un an avant la guerre civile qu’il fuit en 1982 avec sa famille pour gagner le Royaume-Uni, le photographe Toufic Beyhum a réalisé une série de photographies pour le numéro de juin du magazine ART AFRICA intitulée : AMOJI MASKS : Bringing Africa to the World.

[...]

Pour lire la suite de cet article,

ABONNEZ-VOUS

(abonnement annuel ou mensuel)

Déjà abonné ?

Connectez-vous !



art et politique Politique de l’art Arts plastiques Photographie
fake lien pour chrome



Partager cet article /  





Réagissez, complétez cette info :  →
Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.



Infos, réflexions, humeurs et débats sur l’art, la culture et la société…