Bienvenue aux insatiables !



Un journal culturel en ligne d’informations de débats et d’humeurs animé par l’ancienne équipe de Cassandre et celle du jeune Insatiable pour mettre en valeur des actions essentielles mais peu visibles, explorer des terres méconnues, faire découvrir des équipes et des artistes soucieux d’agir dans l’époque et, surtout, réfléchir ensemble aux enjeux portés par l’art et la culture dans une société en voie de déshumanisation.


< Brèves

Communiqué de presse de la Coordination Nationale

par L’Insatiable
Télécharger la version PDF  Version imprimable de cet article Version imprimable


Le combat de l’intermittence

Coordination Nationale en Avignon - Communiqué du 3 juillet 2014

Dernière modification : vendredi 4 juillet 2014

Nous, Coordination Nationale des chômeurs, chômeuses, précaires, intermittents, intermittentes, intérimaires, réunis ces 2 et 3 juillet 2014 en Avignon, exigeons l’abrogation de la convention anti-chômeurs, agréée le 26 juin par le gouvernement, mise en application depuis le 1er juillet.

Aujourd’hui, 6 chômeurs sur 10 ne sont pas indemnisés, et cet accord ne fera qu’exclure davantage de chômeurs de l’indemnisation. Comment osent-il nous parler d’avancée sociale ?!

Il s’agit d’une destruction pure et simple des droits sociaux de tous.

Ce pacte MEDEF/Hollande poursuit un objectif : faire des économies sur le dos des plus précaires, pour couvrir le transfert de 50 milliards vers les entreprises, par le pacte de responsabilité. Et cela, au nom de l’emploi ?

Ce pacte d’austérité génère 60 000 chômeurs supplémentaires : de qui se moque-t-on ?

Depuis 11 ans, nous luttons pour que l’assurance-chômage devienne un véritable système de solidarité interprofessionnel. Des propositions pour un modèle social juste et économiquement viable existent.

Pendant 10 ans, l’ensemble des membres du gouvernement ont soutenu ces mêmes propositions. Et aujourd’hui, ils reconduisent le protocole UNEDIC de 2003, qu’ils dénonçaient à nos côtés il y a encore quelques mois, en l’aggravant ! De qui se moque-t-on ?

Le gouvernement propose une parodie de négociation. Il cherche à diviser pour couvrir ses incohérences, ses trahisons et ses propres divisions internes. Nous ne sommes pas dupes de sa stratégie. Il redoute le rapport de forces qui est en train de se construire.

Nous ne renonçons pas !

Nos actions ne connaîtront pas de pause.

La coordination nationale appelle à amplifier le mouvement.

Nous appelons toutes les structures, organisations, syndicats, associations, partis politiques, qui ont dénoncé l’agrément, à rallier le mouvement et à passer de la solidarité à l’action. Les 4, 7, et 12 juillet 2014, nous appelons à des journées nationales de grève et d’action.

Ce que nous défendons, nous le défendons pour tous.

Et si nous sommes en Avignon, ce n’est pas anodin…

Avignon, le 3 juillet 2014
Sur le site du CIP-IDF

http://api.dmcloud.net/player/pubpage/4f3d114d94a6f66945000325/53b91e1f06361d4042573c45/5c8f1f67fb1b4c2f9c5c59e03aa74a32?wmode=transparent&autoplay=1






Réagissez, complétez cette info :
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Signalez un problème sur cet article :


Annonces


Brèves

L’infor­ma­tion ne devrait pas être une mar­chan­dise, mais elle est de plus en plus sous la coupe des pou­voirs finan­ciers et indus­triels. Pour faire vivre une presse libre, jour­na­lis­tes et citoyen•­ne•s doi­vent inven­ter d’autres modè­les économiques, émancipés de la publi­cité et des action­nai­res.


Le deuxième numéro de la grande revue franco-belge art et société est arrivé, com­man­dez-le main­te­nant !


Le Festival Opération Quartiers Populaires (OQP) orga­nisé par la com­pa­gnie Mémoires Vives se tien­dra au Théâtre de l’œuvre dans le quar­tier de Belsunce à Marseille du 23 octo­bre au 3 novem­bre 2017


Le Génie en Liberté est un Événement bien­nal, orga­nisé par le Génie de la Bastille.
Il pro­pose à un large public un par­cours cultu­rel dans le quar­tier du 11ème arron­dis­se­ment de Paris.


Depuis 2003, le fes­ti­val de cinéma d’Attac « Images mou­ve­men­tées » s’emploie à infor­mer et à sus­ci­ter la réflexion col­lec­tive sur des ques­tions cru­cia­les de ce début de XXIe siècle en s’appuyant sur une pro­gram­ma­tion ciné­ma­to­gra­phi­que exi­geante et éclectique. Celle-ci asso­cie courts, moyens et longs-métra­ges, docu­men­tai­res et fic­tions, films fran­çais et étrangers, anciens et récents, ayant eu une large dif­fu­sion ou non. Le fes­ti­val accueille régu­liè­re­ment des avant-pre­miè­res.