Bateleurs de la mondialité

PARTAGER CET ARTICLE ► 
|  Article suivant →
s’abonner
 

Archipels #2
est sorti !





  


< Articles

Bateleurs de la mondialité

Le soleil juste après
PARTAGER ►

par Coline Merlo
Télécharger la version PDF  Version imprimable de cet article Version imprimable



Laurent Poncelet assemble le travail encore frais de comédiens venus des deux côtés de l’Atlantique. Énergique, candide… et assez filou.

Commençons par le plus neuf, le plus mythologique. Les cheveux sont des membres du corps. L’état de la chevelure, sa disposition, son mouvement organique, viennent parachever la posture, résonnent sur les autres, influent sur l’état du co[...]

Pour lire la suite de cet article,

ABONNEZ-VOUS

(abonnement annuel ou mensuel)

Déjà abonné ?

Connectez-vous !



fake lien pour chrome



Partager cet article /  





1 commentaire(s)

Thomas Hahn 17 février 2015

oui, effectivement, comme c’est bien esquivé dans la critique, il faut bien le dire, artistiquement c’est un naufrage.

Mais il n’y a pas de naufrage sans lutte, et c’est dans cette lutte que le travail trouve son sens. On imagine le travail qu’il faut pour mettre au diapason d’une création pour la scène des personnes qui vivent réellement ce qu’elle décrivent dans leur spectacle. Comment leur demander une attitude plus distanciée ?

On le lit bien ici entre les lignes, qu’un travail sur soi et sur les liens avec les autres groupes d’une équipe artistique ne donne pas automatiquement un résultat conforme à la vision occidentale.

Pour eux, perler de leur condition dans une débauche d’acrobatie, parkour, danse, musique, jonglage etc c’est une merveille. Pour nous, qui savions déjà, le résultat rappelle l’art -thérapie, puissance 10.

Et en effet, une prochaine création sera peut-être un pas vers l’avenir, vers "Le soleil, juste après" cette tentative honorable.

Signaler
Réagissez, complétez cette info :  →
Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.



Infos, réflexions, humeurs et débats sur l’art, la culture et la société…