Armand Gatti, trésor national bien vivant, c’était en janvier dernier. (...)

PARTAGER CET ARTICLE ► 
|  Article suivant →
s’abonner
 

Archipels #2
est sorti !





  


< Articles

Armand Gatti, trésor national bien vivant, c’était en janvier dernier. Hommage.

Cet article a aussi été publié dans le blog de Nicolas Roméas sur Médiapart
PARTAGER ►

par Nicolas Romeas
Télécharger la version PDF  Version imprimable de cet article Version imprimable



Ce texte a été écrit à l’occasion de la belle soirée qui eut lieu à Montreuil à la Parole errante en janvier dernier, pour les 93 ans du poète Armand Gatti qui vient de nous quitter, ce 6 avril.

Guerrier métaphysique suivant du doigt chaque ligne du poème, chaque trace de ce parcours qui mena du quartier Saint-Joseph à Monaco où il naquit d’une mère femme de ménage et d’Auguste G. l’éboueur, au camp de Lindemann puis à la forêt de la Berbeyrolle, le maquis de Georges Guingouin, jusqu’à son dernier havre de Montreuil où il nous offrait sa présence.

Nous étions réunis l’autre soir à Montreuil autour de cet homme (grand, peut-on dire sans abuser des mots), dont la présence même, le courage, oserais-je dire l’aura ?, la profondeur et la savante malice, nous donnent de la force.

Et on en a [...]

Pour lire la suite de cet article,

ABONNEZ-VOUS

(abonnement annuel ou mensuel)

Déjà abonné ?

Connectez-vous !



Littérature Cinéma Montreuil Armand Gatti
fake lien pour chrome



Partager cet article /  





4 commentaire(s)

Dominique Ducornez 18 avril 2017

Ma rencontre avec Armand Gatti, en 1993 à Marseille, a changé le cours de ma vie. J’étais alors, un Point d’Interrogation de l’Alphabet de la Question. (Marseille Adam, Quoi ? - 1993). Parachutée sur cette terre, il m’a fait atterrir, de sa Parole errante à sa Traversée des langages.
Je partage avec sa famille et ses amis, un chagrin indicible.

Dominique Ducornez

Signaler

Sanz 18 avril 2017

Bonjour,
J’ai lu cet article "tellement écrit" avec beaucoup d’attention et d’intérêt. Il contient plein de références que je ne vais pas manquer de chercher. Si j’avais été à Paris, sans nul doute, je serai venue à l’hommage rendu à cet homme dont je viens de découvrir le parcours.
Sa réflexion préférée : "Allez, on repart au combat" n’est pas tombée dans l’oreille d’une sourde. Je veux la faire mienne. Pour y puiser de la force.
Mille merci

Signaler

Paul Maryvonne 17 avril 2017

en vif hommage et mémoire...

à La Friche industrielle de La Belle De Mai...

Sobibor et le chant d’amour des alphabets d’Auchwitz,l’investissement des adolescents d’alors ,dans une exigeance brûlante de ses forces,insufflées et puis portées par ceux et celles qu’il éveillait,ré-veillait,de l’humain jusque dans le déshumain...
verbe,flamme poésie et mouvement...
ce dont nous vivons,aujourd’hui ;ce dont nous vivrons demain.

Maryvonne Paul-Mellouët

Signaler

monde indien 21 février 2017

Bonjour ,
je découvre à l ’ instant ce site avec grand plaisir , comme hier ton blog sur Médiapart - Je m ’ en vais les explorer ...
Amicalement ,
( mon mini-blog poético-utopiste :
http://mondeindien.centerblog.net/
)

Signaler
Réagissez, complétez cette info :  →
Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.



Infos, réflexions, humeurs et débats sur l’art, la culture et la société…