Bienvenue aux insatiables !



L’Insatiable est un journal culturel en ligne d’informations de débats et d’humeurs sur les relations entre l’art et la société. Notre travail consiste à faire découvrir des équipes et des artistes soucieux d’agir dans l’époque pour mettre en valeur des actions essentielles, explorer des terres méconnues et réfléchir ensemble aux enjeux portés par l’art et la culture dans une société en voie de déshumanisation.

Faire un don

Mots clefs associés : La Maldita Vanidad Teatro - Théâtre - Jorge Hugo Marin Critique - Ecologie - Bruno Boussagol Tribune - Avignon Campagne - Archives El Hamra Cinéma Cassandre/Horschamp 85 - Suzanne Citron Rroms Maison d’Europe et d’Orient - Dominique Dolmieu - Asja Srnec Todorovic Luttes - Stéphane Hessel et Jean Lacouture - Cassandre/Horschamp 84 Musique Conte - Nicolas Bonneau Si loin si proche - Syrie - poésie - Fadwa souleimanS Politique culturelle - Economie culturelle Oralité - Cassandre/Horschamp 88 - Uzeste - Bernard Lubat Langue - Ghérasim Luca Danse Bibliophage - Cassandre/Horschamp 89 - Philosophie - Bernard Stiegler Géo-Graphies - Zones d’autonomie artistique Urbanisme - Architecture Cassandre/Horschamp 82 - Marie-José Mondzain Politique de l’art - Arts de la rue Serge Pey Grigny Soutien Rencontres et forums - Médias différents - Grenoble Livres - Culture Performance L’art hors-champs - Festival - Éducation populaire - Révoltes

Trois jours de Manifeste à Grande Synthe [3]
15 juillet 2015 par Coline Merlo

Elles étaient les stars du jour, à la prestation très attendue. Deux des Femen ont pris la parole pour présenter leur manifeste au Manifeste. [2]
Si politique suppose une vue panoramique des effets et des causes systémiques, permettant d’avoir prise sur le monde pour le transformer, alors la classe politique actuelle n’en fait pas plus preuve que Femen international.

Brèves

« Où l’art se fera-t-il ? » Les 10, 16 et 17 décem­bre, au B’Honneur des Arts, salle de la Légion d’hon­neur à Saint-Denis.


Lancement d’Archipels 2 à Liège le 18 novem­bre 2017 de 18h à 19h30.« Devant des événements aussi vio­lents que la “crise des migrants”, il est plus commun, plus immé­diat, de se lais­ser sidé­rer que de consi­dé­rer », écrit Marielle Macé, la sidé­ra­tion indui­sant une mise à dis­tance, une para­ly­sie, à l’inverse de la consi­dé­ra­tion qui favo­rise la com­pas­sion, la lutte.


Du 30 novem­bre au 3 décem­bre 2017
Vernissage jeudi 30 novem­bre de 18h à 22h.L’ hybri­da­tion est à la mode. En art, la pra­ti­que n’est pas nou­velle, mais à l’ère des images de syn­thè­ses, des OGM et des pro­thè­ses bio­ni­ques que peu­vent les artis­tes aujourd’hui ?


L’infor­ma­tion ne devrait pas être une mar­chan­dise, mais elle est de plus en plus sous la coupe des pou­voirs finan­ciers et indus­triels. Pour faire vivre une presse libre, jour­na­lis­tes et citoyen•­ne•s doi­vent inven­ter d’autres modè­les économiques, émancipés de la publi­cité et des action­nai­res.


Le deuxième numéro de la grande revue franco-belge art et société est arrivé, com­man­dez-le main­te­nant !