Bienvenue aux insatiables !



Un journal culturel en ligne d’informations de débats et d’humeurs animé par l’ancienne équipe de Cassandre et celle du jeune Insatiable pour mettre en valeur des actions essentielles mais peu visibles, explorer des terres méconnues, faire découvrir des équipes et des artistes soucieux d’agir dans l’époque et, surtout, réfléchir ensemble aux enjeux portés par l’art et la culture dans une société en voie de déshumanisation.


Le blog de Jacques Livchine :




Au Théâtre du Soleil. Chère Ariane et le reste du gang, amis et ennemis de tous bords…



Salut Manuel, je suis un des 70 millions de français que tu ne connais pas. Je réponds à l’appel que tu lances aux intellectuels, j’en suis un, puisque je fais du théâtre depuis plus de quarante ans. Je me propose de te rencontrer pour t’expliquer comment je vois les choses et peut-être même devenir ton conseiller privé et Lettre-de-Jacques-a-Manuel



J’avais envie de faire l’autopsie d’une Ministre démissionnaire afin de bien comprendre où ça coince dans cette succession de Ministres de la Culture sans que l’on aperçoive le moindre changement. Pas facile d’obtenir un rendez-vous, pourtant Aurélie n’est plus Ministre. Pas de réponse à mes courriels, alors j’ai attaqué plus frontalement, j’ai écrit un message plus percutant...
Chère Aurélie Filippetti,  Livchine-et-Filippetti-Une-rencontr...



Le camion de Pierre

La scolarisation des enfants est un leitmotiv des préoccupations des associations rroms. Quel modèle peut-elle prendre quand les enfants sont itinérants ? Comment prendre en compte leur singularité, sans créer pour autant un enseignement séparé ?



Les humeurs de Jacques

Je suis dans une humeur Muray Je suis négatif sur tous les plans. Je trouve qu’Avignon est devenu moche …



Les humeurs de Jacques

J’ai tout fait pour ne pas regarder, mais la pression médiatique a eu raison de moi, et oui c’est social, comme ça on peut au moins discuter avec des gens que l’on ne connaît pas. Alors ? Ce match ? Mon avis ? Un engouement mondial pour une énorme arnaque.



Grands témoins

Dans le paysage sociologique français, ce couple est une exception. Seul à travailler sur la très haute bourgeoisie, il en dévoile minutieusement, de livre en livre, les charmes de moins en moins discrets.



C’est là que ça se passe

Ceci n’est pas exactement un grand entretien mais… Faut que je parle de Nicolas Frize, absolument. Je ne veux pas le mettre en exergue, le hisser sur un piédestal, mais cela m’a mis tellement de baume au cœur dans le désert théâtral français d’assister à un spectacle qui me donne des ailes, où je me reconnais, qui met en jeu la société, qui a du souffle, de l’élan, de la poésie, qu’il faut que j’en Nicolas-Frize



Blockbusters

Je me réjouissais de diriger à la faculté d’art d’Amiens des travaux autour du théâtre de rue. Ils avaient 20 ans, et pour commencer j’ai cherché à repérer nos références communes histoire de développer un minimum de complicité...



Tout le monde crie, tout le monde proteste, c’est la honte ! le budget de la culture a diminué ! Honte à Filippetti !



Jacques Livchine se fâche avec le milieu

Jacques Livchine se fâche avec le milieu, mais on a l’habitude !



Jacques Livchine s’adresse à Jack Ralite.

J’ai toujours eu une intense admiration pour ta fougue et tes citations, combien de fois tu as su m’émouvoir. Je te croise sans arrêt au théâtre, tu vas partout, tu as sans doute été un des seuls vrais ministres de ces cinquante dernières années.





Brèves

La party #1 don­nera, ce soir-là, une belle part à l’Ile de la Réunion, sous une forme tra­di­tion­nelle (Seksion Maloya) ou contem­po­raine (Jidé & G !rafe) mais aussi à deux très beaux pro­jets solo, inti­mis­tes et voya­geurs (Tuning & Our Land).
Loran Velia de Seksion Maloya nous fera décou­vrir des saveurs de l’Océan indien et nous vous pro­po­se­rons aussi des bois­sons avec ou sans alcool.


Le 30 mai, pro­jec­tion de films vidéo (extraits d’entre­tiens avec Armand Gatti), lec­ture de textes, témoi­gna­ges de celles et ceux qui l’ont connu grâce à l’écriture, la mise en scène, une action de créa­tion ou sim­ple­ment à l’occa­sion d’une ren­contre tel sera le pro­gramme de la soirée animée par Rachid BelkaÏd, Jean-Jacques Hocquard et Jean-Marc Luneau.


Le Festival TaParole revient à Montreuil du 10 au 18 juin pour une 15ème édition tou­jours placée sous le signe de la chan­son. Venez décou­vrir des artis­tes qui aiment les mots et les chan­tent durant 7 jours.


Les Inattendue(e)s, un week-end de décou­ver­tes marion­net­ti­ques pro­posé par Daru-Thémpô au Manipularium.


Une comé­dienne et un cla­ri­net­tiste che­mi­nent, à tra­vers les textes
de poé­tes­ses per­sa­nes, égyptiennes, syrien­nes contem­po­rai­nes.
Ils don­nent à enten­dre la voix de femmes qui lut­tent par l’écriture,
pour la liberté de dire, de penser, d’être et d’agir.



Nos amis de la troupe Jolie Môme pré­sen­tent actuel­le­ment dans leur très beau lieu de la Belle Étoile une pièce de Bertolt Brecht, l’un de ses textes mili­tants qu’il nom­mait « lehrs­tuck » (une pièce didac­ti­que) et qui dans son esprit étaient des­ti­nés à faire com­pren­dre, en par­ti­cu­lier aux jeunes gens, les fonc­tion­ne­ments d’une société capi­ta­liste tra­vaillée par la lutte des clas­ses.


Veillée pour l’écrivaine Asli Erdogan le mardi 25 avril à 20 heures à La Parole errante 9, rue François Debergue - Montreuil. (métro : Croix de Chavaux).