Le monde selon Jacques : Coupe du Monde, Ostermeier et intermittence…

PARTAGER CET ARTICLE ► 
|  Article suivant →
Archipels #2 est enfin là !
Bienvenue aux insatiables !



L’Insatiable est un journal culturel en ligne d’informations de débats et d’humeurs sur les relations entre l’art et la société. Notre travail consiste à faire découvrir des équipes et des artistes soucieux d’agir dans l’époque pour mettre en valeur des actions essentielles, explorer des terres méconnues et réfléchir ensemble aux enjeux portés par l’art et la culture dans une société en voie de déshumanisation.

Faire un don

< Articles

Le monde selon Jacques : Coupe du Monde, Ostermeier et intermittence…

Les humeurs de Jacques
PARTAGER ►

par Jacques Livchine
Télécharger la version PDF  Version imprimable de cet article Version imprimable



Sur la coupe du monde

J’ai tout fait pour ne pas regarder, mais la pression médiatique a eu raison de moi, et oui c’est social, comme ça on peut au moins discuter avec des gens que l’on ne connaît pas.

Alors ? Ce match ? Mon avis ? Un engouement mondial pou[...]

Pour lire la suite de cet article, connectez-vous ou abonnez-vous ici

Ce journal culturel en ligne est alimenté et animé par l’ancienne équipe de Cassandre/Horschamp et les nouveaux rédacteurs de L’Insatiable qui produit également Archipels avec Culture et démocratie. Nous vous proposons des formules d’abonnement à L’Insatiable et à Archipels. Nous ne pourrons évidemment pas continuer à le développer sans votre soutien !



fake lien pour chrome



Partager cet article /  







1 commentaire(s)

Hélène 15 juillet 2014

Les patrons aiment la flexibilité mais pas les droits qui vont avec ou qui devraient aller avec.
Ce que ce monsieur Menger n’a pas réalisé, c’est qu’aujourd’hui les contrats de très courtes durées ne sont plus spécifiques aux métiers du spectacle et de l’audiovisuel, aujourd’hui 14 millions des contrats sont d’une durée inférieure à un mois.
Donc, les patrons usent et abusent déjà des contrats de très courtes durées. Ils ne veulent pas que ces salariés(ées) demandent des droits sociaux, une continuité des revenus face à la discontinuité du travail.
Voilà pourquoi ils cherchent à supprimer ce régime spécial.

https://www.facebook.com/helene.larrouy?fref=ts Signaler
Réagissez, complétez cette info :
Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Signalez un problème sur cet article :


Annonces


Brèves