Sherlock Holmes, son dernier coup d’archet. Boniment forain jouissif et (...)

PARTAGER CET ARTICLE ► 
|  Article suivant →
s’abonner
 

Enfin
des cadeaux intelligents !





   


< Articles

Sherlock Holmes, son dernier coup d’archet. Boniment forain jouissif et anticonformiste

PARTAGER ►

par claire olivier
Télécharger la version PDF  Version imprimable de cet article Version imprimable



Un jeudi soir de pluie battante, mi-février, Sherlock Holmes m’a tirée d’un état proche de l’Ohio. L’impossible s’est produit : Le fog londonien s’est transformé en gaz hilarant. Mes états d’âme influent sur mon état de spectatrice. Je ris comme je pleure, je pleure comme je ris. L’hiver s’étale et me devient presque insupportable. J’ai besoin d’horizon.

Deux jours avant j’assistai à un spectacle dont le propos m’a totalement échappé. Je me suis ennuyée à mourir. Mon compagnon et moi avons bâillé à nous en tordre la mâchoire. On a soupiré et supporté. Violence de ressentir que le premi[...]

Pour lire la suite de cet article,

ABONNEZ-VOUS

(abonnement annuel ou mensuel)

Déjà abonné ?

Connectez-vous !




fake lien pour chrome




Partager cet article /  





Réagissez, complétez cette info :  →
Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.



Infos, réflexions, humeurs et débats sur l’art, la culture et la société…
Services
→ S’abonner
→ Dons
→ Parutions papier