Bienvenue aux insatiables !



Un journal culturel en ligne d’informations de débats et d’humeurs animé par l’ancienne équipe de Cassandre et celle du jeune Insatiable pour mettre en valeur des actions essentielles mais peu visibles, explorer des terres méconnues, faire découvrir des équipes et des artistes soucieux d’agir dans l’époque et, surtout, réfléchir ensemble aux enjeux portés par l’art et la culture dans une société en voie de déshumanisation.


Brèves

Opération Salam Shalom Elsass

par L’Insatiable
Thématique(s) : L’art hors-champs Sous thématique(s) : Théâtre
Télécharger la version PDF
Version imprimable de cet article Version imprimable


La compagnie Mémoires Vives a présenté son spectacle Opération Salam Shalom Elsass, les 6 et 7 février 2015 au Brassin de Schiltigheim. L’Alsace se referme t-elle sur elle-même ? L’Alsace se radicalise t-elle ? Sont autant de questions abordées par la pièce, qui interroge de façon large l’identité de cette région culturelle et historique.

Pour créer ce spectacle intitulé Opération Salam Shalom Elsass, la compagnie Mémoire Vives est partie de son inquiétude face au renouveau de la diffusion d’idées nauséeuses, nauséabondes, des discours xénophobes et intolérants, du repli identitaire, de la montée des extrémismes.. pour tenter d’alerter les consciences sur ce phénomène grandissant en Alsace. Cette réflexion politique, mène sur scène à une véritable auscultation, analyse et diagnostique de l’âme alsacienne si particulière. Loin des clichés qui souhaiteraient donner de l’Alsace une vision rétrograde, presque nostalgique de l’occupation allemande et fondamentalement réactionnaire à toute ouverture sur l’autre et sur le monde, la compagnie Mémoires Vives défend à contrario l’image d’une âme alsacienne chaleureuse, accueillante et joyeuse.

La troupe est alors chargée de dérouler le fil historique alsacien pour tenter de comprendre quelles névroses sous-jacentes apparaissent aujourd’hui et de collecter les preuves et témoignages d’un anti-fascisme et anti-racisme inhérents à l’âme alsacienne. Une Alsace constituée au fil des siècles, au fil des métissages, qui a besoin aujourd’hui de reconsidérer les preuves historiques, sociologiques et culturelles de ce métissage pour calmer les velléités de ceux qui souhaiteraient instituer une Alsace « blanche » alors que la région est par définition un formidable patchwork d’identités, de couleurs, de cultures qui font sa véritable richesse.

Informations complémentaires

Opération Salam Shalom Elsass

Le 6 février 2015 à 14h30 (séance scolaire) et à 20h30 (tous publics)
Le 7 février 2015 à 20h30 (tous publics)

Le Brassin – Foyer Saint Louis
38 Rue de Vendenheim - 67300 Schiltigheim

Plus d’informations : ici






Réagissez, complétez cette info :
Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Signalez un problème sur cet article :


Annonces

Pour sa qua­ran­tième édition, le Festival de cinéma de Douarnenez choi­sit de ques­tion­ner la notion de Frontières. Frontière, non plus cette limite arbi­traire, cette bar­rière qui sépare mais plutôt zone d’échange. Frontière, un lieu qu’il s’agit d’inves­tir, un ter­ri­toire commun…


Brèves

Cette his­toire simple, et les contrain­tes qu’elle nous impose, convien­nent à un théâ­tre sim­ple­ment arti­sa­nal. Pas de recours aux tech­ni­ques contem­po­rai­nes. Technique qui fut l’immense chan­tier d’Anders. « Le « trop grand » nous laisse froids, mieux (car le froid serait encore une sorte de sentir) même pas froids, mais com­plè­te­ment intou­chés ; nous deve­nons des anal­pha­bè­tes de l’émotion ».


Le Festival OASIS BIZZ’ART fête sa 15ème édition cette année et vous offre quatre magni­fi­ques soi­rées avec des artis­tes venus des quatre coins du monde. Concerts, che­vaux, cirque, per­for­man­ces, pro­jec­tions, ate­liers, espace enfants, res­tau­ra­tion locale... le tout sur un site natu­rel entiè­re­ment scé­no­gra­phié !


Participez au très beau projet qui se met en place autour d’Armand Gatti et de la maison qui abrite la Parole errante à Montreuil.


En ce début d’été de belles choses autour d’Armand Gatti se dérou­le­ront à Montreuil. Quelques jours où nous pour­rons nous replon­ger dans les mots du poète, dis­paru ce prin­temps, mais tou­jours là autour de nous, dans cette Maison de l’Arbre qui nous a accueillis.


Cette année le fil rouge du fes­ti­val est "Le bateau", celui des pêcheurs de Camaret, celui du Bateau Ivre et aussi celui dans lequel s’embar­quent des mil­liers de femmes et d’hommes à la recher­che d’un avenir plus pai­si­ble... Les 28, 29 et 30 Juillet.