La révolution du sensible

PARTAGER CET ARTICLE ► 
|  Article suivant →
s’abonner
 

Enfin
des cadeaux intelligents !





   


< Articles

La révolution du sensible

PARTAGER ►

par Nicolas Romeas
Télécharger la version PDF  Version imprimable de cet article Version imprimable



Étranger à tout système de valeurs autre que symbolique, le geste artistique est la dernière trace dans notre civilisation de la possibilité d’une façon différente de considérer (et ressentir) la relation entre les humains - et celle qu’ils entretiennent avec le monde. C’est pourquoi cette société veut en éliminer jusqu’aux conditions d’existence. [3]

Préambule

Cela ne se fait pas de façon ostentatoire, mais sournoise. Car nous prétendons donner à l’art une valeur qui le fait entrer dans les prérogatives de ce qu’on nomme abusivement l’ « élite ». Une valeur figée, définie au stock exchange de[...]

Pour lire la suite de cet article,

ABONNEZ-VOUS

(abonnement annuel ou mensuel)

Déjà abonné ?

Connectez-vous !





[1(Le titre est un clin d’œil hommage au Partage du sensible de Jacques Rancière).

[2(Le titre est un clin d’œil hommage au Partage du sensible de Jacques Rancière).

[3(Le titre est un clin d’œil hommage au Partage du sensible de Jacques Rancière).

fake lien pour chrome




Partager cet article /  





Réagissez, complétez cette info :  →
Qui êtes-vous ?

Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.



Infos, réflexions, humeurs et débats sur l’art, la culture et la société…
Services
→ S’abonner
→ Dons
→ Parutions papier