Bienvenue aux insatiables !



Un journal culturel en ligne d’informations de débats et d’humeurs animé par l’ancienne équipe de Cassandre et celle du jeune Insatiable pour mettre en valeur des actions essentielles mais peu visibles, explorer des terres méconnues, faire découvrir des équipes et des artistes soucieux d’agir dans l’époque et, surtout, réfléchir ensemble aux enjeux portés par l’art et la culture dans une société en voie de déshumanisation.


Brèves

La marionnette allemande à l’honneur au Mouffetard

par L’Insatiable
Sous thématique(s) : Musique , marionnettes
Télécharger la version PDF
Version imprimable de cet article Version imprimable


Le Mouffetard, Théâtre des arts de la marionnette, se prépare pour la saison prochaine et se tourne résolument vers l’international. La deuxième édition de Figuren Focus sera dédiée à la marionnette allemande du 7 octobre au 2 décembre.

Le Figuren Theater, le théâtre d’animation allemand, a beaucoup de succès. Preuve en est la dizaine de festivals internationaux dédiés à cet art outre-Rhin.
C’est la raison pour laquelle le Mouffetard - Théâtre des arts de la marionnette a choisi de consacrer un deuxième événement, une deuxième édition de Figuren Focus, à la marionnette allemande, après celui de 2009.

En partenariat avec le Gœthe-Institut, le Mouffetard programme quatre spectacles venus d’Allemagne à partir du 7 octobre. La grande artiste du mouvement et du geste du Theater Meschugge Ilka Schönbein, propose Sinon je te mange, une histoire inspiré du conte des Frères Grimm Le loup et les sept chevreaux. Les mésaventures de la chèvre se mêlent à celles de la femme alors que leurs corps se confondent, le tout sur des airs de musique klezmer et de chants yiddish.

Susi Claus, Jonas Knecht et Lutz Großmann se sont rencontrés pendant leur études à l’École supérieur d’arts du spectacle Ernst Bush à Berlin. Ensemble ils proposent une nouvelle version du célèbre personnage Kasper dans leur création Grete L. et son K.. Cette satire sociale se jouera les 17 et 18 octobre au Gœthe-Institut : un spectacle hilarant et des marionnettes à gaine saisissantes.

Michaël Vogel et Charlotte Wilde allie leur art respectif pour Krabat, un conte fantastique pour masques et marionnettes. La musicienne et son complice se sont inspirés de l’œuvre de l’écrivain Otfried Preussler. Acteurs marionnettistes et paysages sonores composés en direct entraînent le public dans l’histoire d’un jeune orphelin, qui aborde des questions comme l’amitié et le choix entre pouvoir et liberté, les 4 et 5 novembre au Mouffetard.

Enfin, Uta Gebert et la Numen Company présenteront leur dernière création Manto du 26 au 30 novembre au Mouffetard. Un théâtre fantasmagorique, une atmosphère envoûtante, un univers mystique : les marionnettes à taille humaine se passent de parole et naviguent au confluent des sensations et sentiments.

Une projection et une rencontre autour de l’œuvre du grand marionnettiste à fils Frank Soehnle aura lieu mardi 2 décembre en présence de Manuelle Blanc, réalisatrice du documentaire Frank Soehnle, filiation poétique pour clôturer cette deuxième édition de Figuren Focus.

Pour en savoir plus : <popup|texte=ici|titre=Mouffetard|lien=http://www.lemouffetard.com/>.

Le Mouffetard - Théâtre des arts de la marionnette
73 rue Mouffetard
75005 Paris

Gœthe - Institut
17 avenue d’Iéna
75116 Paris

GIF - 32.3 ko





Réagissez, complétez cette info :
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Signalez un problème sur cet article :


Annonces

La finance ne déter­mine pas la géo­gra­phie et l’his­toire, le Royaume Uni est bien en Europe.
Le Théâtre de l’Opprimé fêtera la 10ème édition du fes­ti­val MigrActions. Dès la pre­mière édition de MigrActions en 2007, le fes­ti­val affirme sa volonté de célé­brer la liberté de migra­tion des formes, des iden­ti­tés et des géné­ra­tions. Culture en mou­ve­ment, en action, pro­ve­nant d’une plu­ra­lité d’hori­zons artis­ti­ques.


Brèves

Cette his­toire simple, et les contrain­tes qu’elle nous impose, convien­nent à un théâ­tre sim­ple­ment arti­sa­nal. Pas de recours aux tech­ni­ques contem­po­rai­nes. Technique qui fut l’immense chan­tier d’Anders. « Le « trop grand » nous laisse froids, mieux (car le froid serait encore une sorte de sentir) même pas froids, mais com­plè­te­ment intou­chés ; nous deve­nons des anal­pha­bè­tes de l’émotion ».


Le Festival OASIS BIZZ’ART fête sa 15ème édition cette année et vous offre quatre magni­fi­ques soi­rées avec des artis­tes venus des quatre coins du monde. Concerts, che­vaux, cirque, per­for­man­ces, pro­jec­tions, ate­liers, espace enfants, res­tau­ra­tion locale... le tout sur un site natu­rel entiè­re­ment scé­no­gra­phié !


Participez au très beau projet qui se met en place autour d’Armand Gatti et de la maison qui abrite la Parole errante à Montreuil.


En ce début d’été de belles choses autour d’Armand Gatti se dérou­le­ront à Montreuil. Quelques jours où nous pour­rons nous replon­ger dans les mots du poète, dis­paru ce prin­temps, mais tou­jours là autour de nous, dans cette Maison de l’Arbre qui nous a accueillis.


Cette année le fil rouge du fes­ti­val est "Le bateau", celui des pêcheurs de Camaret, celui du Bateau Ivre et aussi celui dans lequel s’embar­quent des mil­liers de femmes et d’hommes à la recher­che d’un avenir plus pai­si­ble... Les 28, 29 et 30 Juillet.