Bienvenue aux insatiables !



Un journal culturel en ligne d’informations de débats et d’humeurs animé par l’ancienne équipe de Cassandre et celle du jeune Insatiable pour mettre en valeur des actions essentielles mais peu visibles, explorer des terres méconnues, faire découvrir des équipes et des artistes soucieux d’agir dans l’époque et, surtout, réfléchir ensemble aux enjeux portés par l’art et la culture dans une société en voie de déshumanisation.


< Brèves

Festival La voix est libre 2015 !

par L’Insatiable
Télécharger la version PDF  Version imprimable de cet article Version imprimable


De Paris à Beyrouth en passant par Toulouse, Tunis, Le Caire et Alexandrie, La voix est libre ouvre la 12ème édition de son convoi d’artistes de tous horizons. A Paris, le programme se partagera entre la Maison de la Poésie, le Cirque Électrique et le théâtre des Bouffes du Nord du 26 au 30 mai.

La voix est libre est né en 2002 au Lavoir Moderne Parisien, en tant que festival Jazz nomades et prend le nom qu’on lui connaît trois ans plus tard. Il se veut être un espace de « libre-échange » où les trajectoires se mêlent et offrent un panorama pluridisciplinaire. Parmi les différents artistes que présente le festival (musiciens, acrobates, danseurs, poètes, astrophysiciens, dessinateurs, clowns et philosophes), pas de ligne artistique spécifique, seulement une exigence : rassembler des créateurs aptes à faire jeux de toutes voix et participant au passage des frontières culturelles, sociales et esthétiques.

Le but est aussi de mixer les « savoirs-frères » (jazz, hip-hop, chant lyrique, musique traditionnelle, danse contemporaine) afin de mettre en place un laboratoire d’idées, laissant place à la création in situ pour livrer des représentations qui ne se ressemblent pas. Ainsi, certaines créations qui ont vu le jour à La voix est libre ont été reprises dans des institutions telles que le Festival d’Avignon, Paris Quartier d’Été, le Festival d’Aurillac ou l’Opéra de Lyon.

Treize ans après sa création, La voix est libre est donc devenue une belle vitrine de créations plurielles. Malheureusement les difficultés financières se font sentir et pour que cette voix résonne encore, ils organisent une campagne de financement participatif qui permettrait de préserver cette importante production culturelle.

Pour participer à la collecte : ici.

Plus d’informations : ici.

Maison de la Poésie
157, rue Saint-Martin – 75003 Paris
www.maisondelapoesieparis.com

Cirque Électrique
Place du Maquis du Vercors 75020 Paris
http://cirqueelectrique.fr

Bouffes du Nord
37 bis boulevard de la Chapelle – 75010 Paris
www.bouffesdunord.com






Réagissez, complétez cette info :
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Signalez un problème sur cet article :


Annonces


Brèves

L’infor­ma­tion ne devrait pas être une mar­chan­dise, mais elle est de plus en plus sous la coupe des pou­voirs finan­ciers et indus­triels. Pour faire vivre une presse libre, jour­na­lis­tes et citoyen•­ne•s doi­vent inven­ter d’autres modè­les économiques, émancipés de la publi­cité et des action­nai­res.


Le deuxième numéro de la grande revue franco-belge art et société est arrivé, com­man­dez-le main­te­nant !


Le Festival Opération Quartiers Populaires (OQP) orga­nisé par la com­pa­gnie Mémoires Vives se tien­dra au Théâtre de l’œuvre dans le quar­tier de Belsunce à Marseille du 23 octo­bre au 3 novem­bre 2017


Le Génie en Liberté est un Événement bien­nal, orga­nisé par le Génie de la Bastille.
Il pro­pose à un large public un par­cours cultu­rel dans le quar­tier du 11ème arron­dis­se­ment de Paris.


Depuis 2003, le fes­ti­val de cinéma d’Attac « Images mou­ve­men­tées » s’emploie à infor­mer et à sus­ci­ter la réflexion col­lec­tive sur des ques­tions cru­cia­les de ce début de XXIe siècle en s’appuyant sur une pro­gram­ma­tion ciné­ma­to­gra­phi­que exi­geante et éclectique. Celle-ci asso­cie courts, moyens et longs-métra­ges, docu­men­tai­res et fic­tions, films fran­çais et étrangers, anciens et récents, ayant eu une large dif­fu­sion ou non. Le fes­ti­val accueille régu­liè­re­ment des avant-pre­miè­res.