Des itinéraires profonds et (par définition) singuliers…

PARTAGER CET ARTICLE ► 
|  Article suivant →
s’abonner
 

Archipels #2
est sorti !





  


< Articles

Des itinéraires profonds et (par définition) singuliers…

PARTAGER ►

par Nicolas Romeas
Télécharger la version PDF  Version imprimable de cet article Version imprimable



La cinquième édition de la passionnante biennale organisée par l’association Itinéraires singuliers s’est ouverte le 5 février en région Bourgogne-Franche-Comté avant de s’installer le 6 mars à Dijon, où elle court jusqu’au premier avril. Cette fois ils ont choisi l’arbre pour thème, l’arbre de vie, qui plonge profond ses racines et veut toucher le ciel… Si la question du sens réel de l’art parmi les Hommes vous intéresse (et puisque vous êtes ici, c’est le cas), ne passez pas à côté. Elle nous a fait découvrir des artistes méconnus et entre autres Pierre Merlier, étonnant plasticien, maître de la sculpture figurative, passionné par le bois, les humains et les arbres, qui nous a quittés l’an dernier. Elle a donné l’occasion à des gens qui ne sont pas étiquetés « artistes » de créer des œuvres et de les partager, elle a permis à de nombreux acteurs et « publics » qui se croisent rarement de se découvrir, de se parler, d’apprendre à se connaître mieux. Et de pouvoir agir ensemble.

JPEG - 276.2 ko
Œuvre de Pierre Merlier © DR

Itinéraires singuliers crée du lien par-delà les genres et les frontières. Ce grand rendez-vous entre l’art et la vie, manifestation régionale qui au premier abord ne paie pas de mine, sans falbalas ni grandes vedettes, porte le précieux [...]

Pour lire la suite de cet article,

ABONNEZ-VOUS

(abonnement annuel ou mensuel)

Déjà abonné ?

Connectez-vous !



Éducation populaire Festival
fake lien pour chrome



Partager cet article /  





Réagissez, complétez cette info :  →
Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.



Infos, réflexions, humeurs et débats sur l’art, la culture et la société…