Coupé du Monde [11] / Pour du beurre

PARTAGER CET ARTICLE ► 
|  Article suivant →
s’abonner
 

Archipels #2
est sorti !





  


< Articles

Coupé du Monde [11] / Pour du beurre

Coupé du Monde !
PARTAGER ►

par Pierre-Jérôme Adjedj
Télécharger la version PDF  Version imprimable de cet article Version imprimable



"Compter pour du beurre" sert à qualifier une personne sans importance ou ignorée [3].⁠
Voilà ce que je pourrais conseiller à tout amateur de football mettant sa passion au-dessus de tout, y compris des petits « éclats un peu sociaux » brésiliens : regarder un match sans enjeu, un match dont le résultat ne pèsera sur rien et ne suffira pas à racheter une fierté en deuil. Je dirais que celui qui s’intéresse à un tel match est vraiment mordu de foot, plus encore s’il ne possède aucune des nationalités représentées sur terrain.

Parce que là où le profane, le spectateur occasionnel, le spectateur du type « y a-t-il une vie avant les demi-finales » croit avoir touché le fond de l’inintéressant en regardant le match pour la troisième place, appelé aussi petite fina[...]

Pour lire la suite de cet article,

ABONNEZ-VOUS

(abonnement annuel ou mensuel)

Déjà abonné ?

Connectez-vous !



Géo-Graphies Futebol Afficher à la une

[1Origine : Dans la majorité des expressions françaises mettant en scène le beurre, la valeur d’abondance est omniprésente alors que dans ce cas cette denrée connait une valeur péjorative. En effet, depuis longtemps le beurre était considéré comme étant la graisse du pauvre, un produit facile à produire contrairement à l’huile. De plus, pendant toute la période antique et jusqu’au moyen-âge, le beurre reste un élement des moins apprécié. Méprisé par Jules César et utilisé comme produit de cirage pour ses sandales, il garde une image médicale et reste destiné à lutter contre les brûlures et infections de la peau, maladies occulaires... (Source : http://www.expressions-francaises.fr/expressions-c/949-compter-pour-du-beurre.html)

[2Origine : Dans la majorité des expressions françaises mettant en scène le beurre, la valeur d’abondance est omniprésente alors que dans ce cas cette denrée connait une valeur péjorative. En effet, depuis longtemps le beurre était considéré comme étant la graisse du pauvre, un produit facile à produire contrairement à l’huile. De plus, pendant toute la période antique et jusqu’au moyen-âge, le beurre reste un élement des moins apprécié. Méprisé par Jules César et utilisé comme produit de cirage pour ses sandales, il garde une image médicale et reste destiné à lutter contre les brûlures et infections de la peau, maladies occulaires... (Source : http://www.expressions-francaises.fr/expressions-c/949-compter-pour-du-beurre.html)

[3Origine : Dans la majorité des expressions françaises mettant en scène le beurre, la valeur d’abondance est omniprésente alors que dans ce cas cette denrée connait une valeur péjorative. En effet, depuis longtemps le beurre était considéré comme étant la graisse du pauvre, un produit facile à produire contrairement à l’huile. De plus, pendant toute la période antique et jusqu’au moyen-âge, le beurre reste un élement des moins apprécié. Méprisé par Jules César et utilisé comme produit de cirage pour ses sandales, il garde une image médicale et reste destiné à lutter contre les brûlures et infections de la peau, maladies occulaires... (Source : http://www.expressions-francaises.fr/expressions-c/949-compter-pour-du-beurre.html)

fake lien pour chrome



Partager cet article /  





Réagissez, complétez cette info :  →
Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.



Infos, réflexions, humeurs et débats sur l’art, la culture et la société…