Gavrilo Princip de De Warme Winkel : Critique de la raison (...)

PARTAGER CET ARTICLE ► 
|  Article suivant →
s’abonner
 

Enfin
des cadeaux intelligents !





   


< Articles

Gavrilo Princip de De Warme Winkel : Critique de la raison héroïque

PARTAGER ►

par Jean-Jacques Delfour
Télécharger la version PDF  Version imprimable de cet article Version imprimable



Le héros guerrier est un tueur hors norme dont les crimes sont légitimes. Il n’est un héros que pour un groupe social irrigué par une propagande nationaliste. Le héros est un être idéologique, dont l’intensité imaginaire varie en fonction d’une mémoire sélective, voire mensongère, et des besoins politiques du moment. Enfin, la « sainteté » du héros exige soit la diabolisation de ses victimes (déshumanisation), soit leur effacement (raréfaction des images, élimination des visages), soit sa conversion en martyr sacrificiel – soit un cocktail diversement dosé de ces procédés.
Ainsi va le mythe du héros.

Gavrilo Princip est banalisé par l’ancienneté de l’assassinat de l’archiduc François-Ferdinand à Sarajevo en juin 1914. Plus d’un siècle après, le mot de terroriste n’est plus employé, sauf à titre de document. Gavrilo Princip étai[...]

Pour lire la suite de cet article,

ABONNEZ-VOUS

(abonnement annuel ou mensuel)

Déjà abonné ?

Connectez-vous !




art et société Politique Politique de l’art art et politique
fake lien pour chrome




Partager cet article /  





Réagissez, complétez cette info :  →
Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.



Infos, réflexions, humeurs et débats sur l’art, la culture et la société…
Services
→ S’abonner
→ Dons
→ Parutions papier