Artaud au musée d’Orsay !?

PARTAGER CET ARTICLE ► 
|  Article suivant →
s’abonner
 

Archipels #2
est sorti !





  


< Articles

Artaud au musée d’Orsay !?

Van Gogh/Artaud. - Le suicidé de la société
PARTAGER ►

par Madeleine Abassade
Télécharger la version PDF  Version imprimable de cet article Version imprimable



Antonin Artaud
Le noir regard saisi par Man Ray côtoie l’autoportrait de celui qui se coupa l’oreille et pris sa main pour un bifteck. Sous les deux visages rassemblés pour la circonstance, la foule des anonymes visiteurs argentés, cosmopolite venue tout [...]

Pour lire la suite de cet article,

ABONNEZ-VOUS

(abonnement annuel ou mensuel)

Déjà abonné ?

Connectez-vous !



Politique de l’art Art Plastique Musée d’Orsay Vincent Van Gogh Antonin Artaud
fake lien pour chrome



Partager cet article /  





2 commentaire(s)

Geneviève Pinson 16 mai 2014

1971
Six maîtres de l’estampe japonaise au XVIIIe siècle
Max Ernst
Arts de l’Islam des origines à 1700 dans les collections publiques françaises
Venise au dix-huitième siècle
Vincent van Gogh (décembre 1971 - avril 1972)

http://www.musee-orangerie.fr/pages/page_id19487_u1l2.htm

Signaler

Madeleine Abassade 14 mai 2014

Les amateurs des grandes expositions, admirateurs de Van Gogh, auront, bien sûr, remarqué que l’exposition Hiroshige / Van Gogh n’avait pas été présentée à l’Orangerie en 2012, mais à la Pinacothèque de Paris.

Mais c’est bien à l’Orangerie que les œuvres du peintre furent exposées en 1947, où se rendit Antonin Artaud le 2 février.

Le galeriste Pierre Loeb lui avait proposé d’écrire sur Vincent Van Gogh dès 1946. A la lecture d’un article du docteur Beer qui diagnostiqua chez le peintre une schizophrénie "du type dégénéré", Artaud se rendit à l’exposition. Il écrivit alors le premier jet de ce qui allait devenir son Van Gogh le suicidé de la société. Son livre reçut le prix Sainte-Beuve de l’essai en janvier 1948, soit trois mois avant son décès.

Signaler
Réagissez, complétez cette info :  →
Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.



Infos, réflexions, humeurs et débats sur l’art, la culture et la société…