Youssef Seddik

PARTAGER CET ARTICLE ► 
|  Article suivant →
s’abonner
 

Archipels #2
est sorti !





  


< Articles

Youssef Seddik

L’homme de foi est le miroir de l’homme de foi
PARTAGER ►

par Samuel Wahl
Télécharger la version PDF  Version imprimable de cet article Version imprimable



Youssef Seddik est philosophe, spécialiste de la Grèce antique et de l’anthropologie du Coran. Dans une Tunisie dite en transition - après la violence du régime autoritaire renversé par la révolution en 2011 et les récents attentats du Bardo - il invite la société à se réapproprier les codes culturels et religieux pour inventer un futur de paix.

JPEG - 138.9 ko

Ouvrant le festival La voix est libre/El Chanti [1], son adresse à la jeunesse semble faire écho à celle de son ami Stéphane Hessel qui a préfacé son ouvrage Unissons-nous, Du printemps arabe aux indignés  : « Si tu construis, ne construis pas un tombeau. Si tu tisses, ne tisse pas un linceul. Si tu te laves, ne te lave pas comme on nettoie le corps d’un mort. »

La France et la Tunisie ont une histoire commune, douloureuse, celle de la colonisation. On parle d’un passé qui ne passe pas, mais aujourd’hui, elle est aussi riche de ses apports culturels mutuels. Vous avez la chance de pouvoir circuler entre les deux rives de la Méditerranée : les idées s’échangent-elles aussi facilement de part et d’autre ?

J’ai présenté récemment au MUCEM, le Musée des Civilisations d’Euro[...]

Pour lire la suite de cet article,

ABONNEZ-VOUS

(abonnement annuel ou mensuel)

Déjà abonné ?

Connectez-vous !



Festival Tunisie Youssef Seddik

[1Compte-rendu à lire et à voir en vidéo sur sur www.linsatiable.org

fake lien pour chrome



Partager cet article /  





Réagissez, complétez cette info :  →
Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.



Infos, réflexions, humeurs et débats sur l’art, la culture et la société…