Tierras del Sud : Comment montrer un génocide inconnu au théâtre (...)

PARTAGER CET ARTICLE ► 
|  Article suivant →
s’abonner
 

Enfin
des cadeaux intelligents !





   


< Articles

Tierras del Sud : Comment montrer un génocide inconnu au théâtre ?

PARTAGER ►

par Jean-Jacques Delfour
Télécharger la version PDF  Version imprimable de cet article Version imprimable



« Tant que les lapins n’auront pas d’historien, l’histoire sera racontée par les chasseurs » écrit Howard Zinn, l’auteur d’une Histoire populaire des États-Unis (1980 ; traduction Agone 2002). Laida Azkona Goni et Txalo Toloza-Fernandez proposent un théâtre documentaire dans lequel les lapins sont les Indiens Mapuches, peuples originaires en Argentine, expropriés, persécutés, massacrés, violés – mais qui, enfin, commencent à avoir leur historien.

L’équation est toujours la même : des témoignages et des photographies, des cadavres et de rares survivants. C’est-à-dire des victimes inconnues et des spectateurs qui n’adhèrent pas forcément au programme d’Howard Zinn. À quoi s’aj[...]

Pour lire la suite de cet article,

ABONNEZ-VOUS

(abonnement annuel ou mensuel)

Déjà abonné ?

Connectez-vous !




fake lien pour chrome




Partager cet article /  





Réagissez, complétez cette info :  →
Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.



Infos, réflexions, humeurs et débats sur l’art, la culture et la société…
Services
→ S’abonner
→ Dons
→ Parutions papier