L E GRAND PARI : une traversée nommée désir (…du vendredi 27 mai matin au (...)

PARTAGER CET ARTICLE ► 
|  Article suivant →
s’abonner
 

Archipels #2
est sorti !





  


< Articles

L E GRAND PARI : une traversée nommée désir
(…du vendredi 27 mai matin au 1er juin 2016)

PARTAGER ►

par Charlotte Granger
Télécharger la version PDF  Version imprimable de cet article Version imprimable



Se planter là. Se laisser arroser. Rincer les autres à l’œil. Observer comment ça pousse. Voir les fleurs s’épanouir sur le bois. Repartir avec le mobilier. Traîner. Avoir toutes les bonnes raisons. N’avoir aucune raison. S’endormir. Parler. S’essouffler. Se taire. Avancer encore… Le Grand pari, performance collective proposé par le collectif Boijeot-Renauld a réuni au départ des portes de Paris plus de 200 personnes et 490 pièces de mobilier fabriquées pour l’occasion. Pour cette croisade de l’inconnu vers le cœur de la capitale, pas d’autorisation mais rien d’illégal, et un contenu ouvert à toutes les appropriations possibles de la part des habitants. Forme d’art self-sponsorisée, manière d’inviter chacun à découvrir l’autre, mode de vie à ciel ouvert « dans une ville piquetée de violences, mais pleine de beautés »… Parmi tous les itinéraires vécus, un récit au jour le jour !

JPEG - 396.6 ko

J-30 :

Message du collectif Boijeot-Renauld, un coup se prépare sur Paris, est-ce que j’en suis ? Après leur traversée des mythiques New-York et Tokyo, les gars ont envie d[...]

Pour lire la suite de cet article,

ABONNEZ-VOUS

(abonnement annuel ou mensuel)

Déjà abonné ?

Connectez-vous !



Arts de la rue Paris Collectif Boijeot-Renauld
fake lien pour chrome



Partager cet article /  





Réagissez, complétez cette info :  →
Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.



Infos, réflexions, humeurs et débats sur l’art, la culture et la société…