Aurélien Bory : Corps noir, méditation sur la trace et l’image

PARTAGER CET ARTICLE ► 
|  Article suivant →
s’abonner
 

Enfin
des cadeaux intelligents !





   


< Articles

Aurélien Bory : Corps noir, méditation sur la trace et l’image

PARTAGER ►

par Jean-Jacques Delfour
Télécharger la version PDF  Version imprimable de cet article Version imprimable



La fabrication des images disparaît derrière leur éclatante présence, leur fascinante insistance. Au-delà de leur diversité, les images s’imposent : elles séduisent, elles plaisent, elles triomphent. L’oubli du travail et des techniques de production est la condition de cette jouissance. Une image peut faire rêver parce qu’elle semble venir de nulle part. Comme si elle était déliée de la lourdeur des choses et des corps. Puissant opérateur idéologique, l’image dessine un monde attrapé, un réel tenu en laisse.

L’image n’est pas seulement une copie ressemblante des choses. Elle est fabriquée. Elle advient au terme d’une série d’opérations tantôt éliminatrices, tantôt amplificatrices. Elle est le résultat d’une action, d’un travail, dont l[...]

Pour lire la suite de cet article,

ABONNEZ-VOUS

(abonnement annuel ou mensuel)

Déjà abonné ?

Connectez-vous !




Peinture Théâtre Garonne
fake lien pour chrome




Partager cet article /  





Réagissez, complétez cette info :  →
Qui êtes-vous ?

Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.



Infos, réflexions, humeurs et débats sur l’art, la culture et la société…
Services
→ S’abonner
→ Dons
→ Parutions papier