Bienvenue aux insatiables !



Un journal culturel en ligne d’informations de débats et d’humeurs animé par l’ancienne équipe de Cassandre et celle du jeune Insatiable pour mettre en valeur des actions essentielles mais peu visibles, explorer des terres méconnues, faire découvrir des équipes et des artistes soucieux d’agir dans l’époque et, surtout, réfléchir ensemble aux enjeux portés par l’art et la culture dans une société en voie de déshumanisation.


Le blog de Sophia Qadiri :




Manon la marionnette géante et ses marcheurs sont arrivés à Chalon.

Nous les avions laissés, début juillet, à Pont-Saint-Esprit dans le Gard. Depuis, la marche de Manon a pris de l’ampleur : de nouveaux marcheurs ont rejoint le mouvement et des banderoles ont été ajoutées. Dimanche 27, le projet est arrivé à son terme (provisoire) à Chalon-sur-Saône.



Les marcheurs et Manon la marionnette géante défendent les intermittents

Manon la marionnette géante marche d’Avignon à Chalon pour défendre les intermittents, intérimaires et précaires. Du 4 au 27 juillet, elle va parcourir 380 km et rencontrer les gens pour entamer un dialogue social et échanger à propos du travail. Deux de ses marionnettistes-marcheurs, Kevin et Maximilien, épuisés après une journée de marche, racontent l’objectif de ce Notre-travail-etre-ecorches-vifs



Théâtre et société

Droit des femmes, lutte pour leur émancipation et parité : les sujets traités dans « Suzanne, une femme remarquable » sont toujours d’actualité. Par une mise en scène et un jeu épurés Laurence Février délivre la parole engagée de Francine Demichel, une professeure agrégée de droit public très impliquée dans la cause Suzanne-recherche-parite



Des objets cassés, des hommes abîmés, des bruits métalliques... Avec « Silence encombrant » la compagnie Kumulus fait son métier : elle désarçonne le public. Retour sur un spectacle de rue qui fait rêvasser et réfléchir à ce et ceux dont on se débarrasse.





Brèves

Cette his­toire simple, et les contrain­tes qu’elle nous impose, convien­nent à un théâ­tre sim­ple­ment arti­sa­nal. Pas de recours aux tech­ni­ques contem­po­rai­nes. Technique qui fut l’immense chan­tier d’Anders. « Le « trop grand » nous laisse froids, mieux (car le froid serait encore une sorte de sentir) même pas froids, mais com­plè­te­ment intou­chés ; nous deve­nons des anal­pha­bè­tes de l’émotion ».


Le Festival OASIS BIZZ’ART fête sa 15ème édition cette année et vous offre quatre magni­fi­ques soi­rées avec des artis­tes venus des quatre coins du monde. Concerts, che­vaux, cirque, per­for­man­ces, pro­jec­tions, ate­liers, espace enfants, res­tau­ra­tion locale... le tout sur un site natu­rel entiè­re­ment scé­no­gra­phié !


Participez au très beau projet qui se met en place autour d’Armand Gatti et de la maison qui abrite la Parole errante à Montreuil.


En ce début d’été de belles choses autour d’Armand Gatti se dérou­le­ront à Montreuil. Quelques jours où nous pour­rons nous replon­ger dans les mots du poète, dis­paru ce prin­temps, mais tou­jours là autour de nous, dans cette Maison de l’Arbre qui nous a accueillis.


Cette année le fil rouge du fes­ti­val est "Le bateau", celui des pêcheurs de Camaret, celui du Bateau Ivre et aussi celui dans lequel s’embar­quent des mil­liers de femmes et d’hommes à la recher­che d’un avenir plus pai­si­ble... Les 28, 29 et 30 Juillet.