Negrita, « Quand on n’a que l’amour » par Jeannette Gregori

PARTAGER CET ARTICLE ► 
|  Article suivant →
Archipels #2 est enfin là !
Bienvenue aux insatiables !



L’Insatiable est un journal culturel en ligne d’informations de débats et d’humeurs sur les relations entre l’art et la société. Notre travail consiste à faire découvrir des équipes et des artistes soucieux d’agir dans l’époque pour mettre en valeur des actions essentielles, explorer des terres méconnues et réfléchir ensemble aux enjeux portés par l’art et la culture dans une société en voie de déshumanisation.

Faire un don

< Articles

Negrita, « Quand on n’a que l’amour »
par Jeannette Gregori

L’Insatiable aime les Rroms !
PARTAGER ►

par Jeannette Gregori
Télécharger la version PDF  Version imprimable de cet article Version imprimable



« La musique, on a ça dans le sang, de génération en génération. Je n’ai pas appris les notes. Je ne sais ni lire ni écrire non plus ». La voix puissante et rauque de Negrita à l’autre bout du téléphone laisse deviner son vécu, sa fêlure et son authenticité. Pour la contacter, j’ai trouvé son numéro sur les réseaux sociaux, tout simplement. « Je ne me cache pas. De nombreuses personnes ont besoin de moi et je suis là pour tout le monde ».

JPEG - 71.8 ko
Photo Jeannette Gregori

Quand on n´a que l´amour

À s’offrir en partage

Au jour du grand voyage

Qu´est notre grand amour

Si son ascension en 79 albums l’a consacrée chanteuse la plus écoutée des voyageurs, elle est aussi membre de l’UFAT [1] et Présidente de la société Negrita Production permettant la promotion de jeunes talents musicaux. Par ailleur[...]

Pour lire la suite de cet article,
abonnez-vous dès maintenant pour 30€

Un nouvel Insatiable est en chemin.
Rendez-vous le 21 mars !

J’Y VAIS !




[1Officialisée en 2008, l’union française des associations tsiganes fédère, sur une base laïque, des associations représentant toutes les ethnies. Forte de 30 associations fédérant toutes les ethnies (Sintis, Manouches, Yèniches, Gitans, Rroms) et tous les modes de vie, des commerçants itinérants aux communautés enracinées depuis des siècles dans une même commune, l’Union française des associations tsiganes (UFAT) bouscule, depuis fin 2008, le paysage associatif.
Issue du collectif national des associations tsiganes, elle occupe une position originale entre les associations spécialisées, animées par des professionnels non voyageurs, et les organisations religieuses qui ne peuvent représenter l’ensemble des usagers.
Calquée sur le modèle des organisations non tsigane, elle compte obtenir une crédibilité qui est toujours contestée par les collectivités aux organisations tsiganes plus anciennes.

fake lien pour chrome



Partager cet article /  







2 commentaire(s)

benites vincent ( piteur) 26 novembre 2015

Je l ai rencontre hier au concert de essey les nancy on a echange quelques mots, je devait la voir apret le concert pour desraisons personnelles elle m a dit qu elle me donerait son tel ,mais j ai du partir au bout de 20 mn pour des raisons de sante, je voudrais la contacter , si quelquun pouvait lui donnez mon adresse mail , latcho drom . Tchoum, piteur

Signaler

Marcel Hognon 25 novembre 2014

Une femme et une grande personnalité de chez nous qui affirme son identité, qui valorise notre identité, et illumine l’identité des femmes, Tsigane ou non, aux yeux de tous .
Marcel hognon

http://djungaloteatro.e-monsite.com Signaler
Réagissez, complétez cette info :
Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Signalez un problème sur cet article :


Annonces


Brèves