« Aglaé » par Jean-Michel Rabeux : ethnographie ou conformisme (...)

PARTAGER CET ARTICLE ► 
|  Article suivant →
s’abonner
 

Archipels #2
est sorti !





  


< Articles

« Aglaé » par Jean-Michel Rabeux : ethnographie ou conformisme ?

PARTAGER ►

par Jean-Jacques Delfour
Télécharger la version PDF  Version imprimable de cet article Version imprimable



La prostituée n’est pas seulement un personnage socialement transgressif, c’est un puits de savoir. Sur les hommes, sur le sexe sans censure, sur la violence, sur la jouissance, sur les tueurs (les proxénètes et les gens « très riches »). La prostituée excite le désir en signifiant le sexuel libéré de toute entrave, elle provoque la haine parce qu’elle sait ce que personne d’autre ne peut savoir. Psychologue, anthropologue, sociologue, thérapeute, du point de vue ethnographique elle est aussi l’indigène précieux qui transmet au chercheur les informations qu’il ne peut connaître par ses propres moyens. Comme l’écrivait Pierre Bourdieu, les travailleurs sont les mieux placés pour être sociologues de leur travail. Encore faut-il franchir l’abîme qui sépare le vécu des prostituées d’un discours sur leur expérience, s’il n’est pas mis en perspective.

La prostituée passe pour « marginale », mais on ne veut accepter de cette réalité excitante et effrayante, de ce trésor fascinant et sordide, que des images supportables. La création artistique, elle aussi, implique transgression et transfig[...]

Pour lire la suite de cet article,

ABONNEZ-VOUS

(abonnement annuel ou mensuel)

Déjà abonné ?

Connectez-vous !



Art et Société Théâtre art et politique Politique de l’art
fake lien pour chrome



Partager cet article /  





Réagissez, complétez cette info :  →
Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.



Infos, réflexions, humeurs et débats sur l’art, la culture et la société…