Bienvenue aux insatiables !



Un journal culturel en ligne d’informations de débats et d’humeurs animé par l’ancienne équipe de Cassandre et celle du jeune Insatiable pour mettre en valeur des actions essentielles mais peu visibles, explorer des terres méconnues, faire découvrir des équipes et des artistes soucieux d’agir dans l’époque et, surtout, réfléchir ensemble aux enjeux portés par l’art et la culture dans une société en voie de déshumanisation.


Le blog de Stéphanie Ruffier :




Anna Andreotti et Margherita Trefoloni, on les connaît et on les aime. Il y a deux ans, ces deux chanteuses italiennes et érudites habituées de la Vieille Grille nous avaient offert quelques beaux chants politiques à l’occasion des vingt ans de Cassandre/Horschamp à la Maison de l’arbre. Nous sommes allés les réentendre et les revoir dans le bel écrin de la rue du Puits de l’Ermite tenu par Anne Voix-italiennes-souffle-de-la-revolte



Retour en beauté du Footsbarn travelling theatre chez les Romanès dans le précieux chapiteau d’Alexandre et Delia, provisoirement et étrangement posé dans le seizième arrondissement de Paris. Rien d’étonnant à cette rencontre, c’est le même esprit, le même nomadisme, le goût d’un art partagé, de la liberté de dire et d’être.
Ils donnent cette fois en alternance Shakespeare celebration, un cabaret Le-Footsbarn-debout-dans-la-tourmen...



Le PAP 40 au secours des riches…

Nous avions rêvé debout, insoumis. Mais les médias nous rappellent à l’ordre avec véhémence : la messe est dite. Loi El-Khomri, Macron en marche, vol de l’indécent diamant de la callipyge Kardashian… Les militants désespèrent et ils ont raison. « Résignez-vous ! » leur enjoint l’Église de la Très Sainte Consommation.
Adieu les conférences destinées aux happy few, les tracts vitupérant à contre-courant. Aux Croissance-Reviens



C’est l’été... L’été 2016. Les supporters aboient, la loi travail passe. En Avignon, les cigales et la rumeur des festivaliers se mêlent aux klaxons. Mais il existe un havre de paix où l’on peut espérer échapper à « l’esprit de lourdeur » évoqué par Nietzsche, et prendre de la distance, dans un transat, sous la douce pulvérisation des brumisateurs : le site Louis Pasteur. C’est le lieu des « Ateliers de la La-Fabrique-de-l-Education-artistiq...





Brèves

Cette his­toire simple, et les contrain­tes qu’elle nous impose, convien­nent à un théâ­tre sim­ple­ment arti­sa­nal. Pas de recours aux tech­ni­ques contem­po­rai­nes. Technique qui fut l’immense chan­tier d’Anders. « Le « trop grand » nous laisse froids, mieux (car le froid serait encore une sorte de sentir) même pas froids, mais com­plè­te­ment intou­chés ; nous deve­nons des anal­pha­bè­tes de l’émotion ».


Le Festival OASIS BIZZ’ART fête sa 15ème édition cette année et vous offre quatre magni­fi­ques soi­rées avec des artis­tes venus des quatre coins du monde. Concerts, che­vaux, cirque, per­for­man­ces, pro­jec­tions, ate­liers, espace enfants, res­tau­ra­tion locale... le tout sur un site natu­rel entiè­re­ment scé­no­gra­phié !


Participez au très beau projet qui se met en place autour d’Armand Gatti et de la maison qui abrite la Parole errante à Montreuil.


En ce début d’été de belles choses autour d’Armand Gatti se dérou­le­ront à Montreuil. Quelques jours où nous pour­rons nous replon­ger dans les mots du poète, dis­paru ce prin­temps, mais tou­jours là autour de nous, dans cette Maison de l’Arbre qui nous a accueillis.


Cette année le fil rouge du fes­ti­val est "Le bateau", celui des pêcheurs de Camaret, celui du Bateau Ivre et aussi celui dans lequel s’embar­quent des mil­liers de femmes et d’hommes à la recher­che d’un avenir plus pai­si­ble... Les 28, 29 et 30 Juillet.