Bienvenue aux insatiables !



Un journal culturel en ligne d’informations de débats et d’humeurs animé par l’ancienne équipe de Cassandre et celle du jeune Insatiable pour mettre en valeur des actions essentielles mais peu visibles, explorer des terres méconnues, faire découvrir des équipes et des artistes soucieux d’agir dans l’époque et, surtout, réfléchir ensemble aux enjeux portés par l’art et la culture dans une société en voie de déshumanisation.


Brèves

Soirée Argencratie - Le livre noir des banques

par Samuel Wahl
Télécharger la version PDF
Version imprimable de cet article Version imprimable



Le 21 avril 2015 à Confluences, lieu d’engagement artistique dans le 20e arrondissement de Paris : un spectacle du Collectif Permaloso suivi d’un débat animé par Samuel Wahl, journaliste, autour des questions soulevées par l’ouvrage coordonné par Agnès Rousseaux, journaliste à Basta !, co-signé par ATTAC et édité par Les Liens qui Libèrent.

20h30 « Lever de rideau » : Renaissance du socialisme - premiers jalons, par Pascal Frégate.

21h Spectacle ARGENCRATIE, corporated cloportes©, par le Collectif Permaloso

22h30 DÉBAT PUBLIC : « Entrez dans le monde des banques françaises, là où la finance a un visage »
En présence d’Agnès Rousseaux, journaliste, coordinatrice du Livre noir des Banques co-signé par ATTAC et Basta ! (éd. Les Liens qui Libèrent), animé par Samuel Wahl, journaliste.

ARGENCRATIE explore une dramaturgie en fragments, afin de réarmer le plateau avec l’outil théâtre comme un espace citoyen de réflexion et d’engagement. L’aléa du montage et des situations croise et génère des contenus inattendus par juxtapositions brutales des citations et ouvre de nouvelles voies de réflexion. Trois individus, coincés entre quelques tables, et des planches à découper des oignons, sous le regard et les pleurs d’un super-héros déchu se posent la question de la démocratie disparaissant, s’effaçant derrière le pouvoir nu.
Le site du collectif Permaloso : http://les-permaloso.blogspot.fr

LE LIVRE NOIR DES BANQUES, livre enquête écrit par des économistes et journalistes, déconstruit radicalement le discours officiel : les banques sont de véritables et dangereuses bombes à retardement, et il s’agit tracer des pistes pour une reprise en main. Pour chacun des chantiers dont il est question dans cet ouvrage, des mesures simples et efficaces sont à la portée des gouvernements, de nos élus. A notre portée. Pour reprendre le contrôle, il est nécessaire de comprendre le fonctionnement du système bancaire, d’en percevoir la structure, de saisir la logique de ses acteurs. Pour que la démocratie ne s’arrête pas à la porte des salles de marché. Et pour éviter un prochain cataclysme financier, aux impacts sociaux, économiques et environnementaux désastreux.
Plus d’infos sur l’ouvrage : http://www.bastamag.net/Entrez-dans-le-monde-des-banques

Confluences
190 boulevard de Charonne 75020 Paris - Métro ligne 2 : Philippe Auguste ou Alexandre Dumas
Tarif plein 15 euros, tarif réduit 10 euros, LMDE 7 euros.
Informations et réservations : 01 40 24 16 46 / mail : resa@confluences.net
http://www.confluences.net/






Réagissez, complétez cette info :
Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Signalez un problème sur cet article :


Annonces

Pour sa qua­ran­tième édition, le Festival de cinéma de Douarnenez choi­sit de ques­tion­ner la notion de Frontières. Frontière, non plus cette limite arbi­traire, cette bar­rière qui sépare mais plutôt zone d’échange. Frontière, un lieu qu’il s’agit d’inves­tir, un ter­ri­toire commun…


Brèves

Cette his­toire simple, et les contrain­tes qu’elle nous impose, convien­nent à un théâ­tre sim­ple­ment arti­sa­nal. Pas de recours aux tech­ni­ques contem­po­rai­nes. Technique qui fut l’immense chan­tier d’Anders. « Le « trop grand » nous laisse froids, mieux (car le froid serait encore une sorte de sentir) même pas froids, mais com­plè­te­ment intou­chés ; nous deve­nons des anal­pha­bè­tes de l’émotion ».


Le Festival OASIS BIZZ’ART fête sa 15ème édition cette année et vous offre quatre magni­fi­ques soi­rées avec des artis­tes venus des quatre coins du monde. Concerts, che­vaux, cirque, per­for­man­ces, pro­jec­tions, ate­liers, espace enfants, res­tau­ra­tion locale... le tout sur un site natu­rel entiè­re­ment scé­no­gra­phié !


Participez au très beau projet qui se met en place autour d’Armand Gatti et de la maison qui abrite la Parole errante à Montreuil.


En ce début d’été de belles choses autour d’Armand Gatti se dérou­le­ront à Montreuil. Quelques jours où nous pour­rons nous replon­ger dans les mots du poète, dis­paru ce prin­temps, mais tou­jours là autour de nous, dans cette Maison de l’Arbre qui nous a accueillis.


Cette année le fil rouge du fes­ti­val est "Le bateau", celui des pêcheurs de Camaret, celui du Bateau Ivre et aussi celui dans lequel s’embar­quent des mil­liers de femmes et d’hommes à la recher­che d’un avenir plus pai­si­ble... Les 28, 29 et 30 Juillet.