[Roumanie] Un théâtre en révolte. Entretien avec Gianina Carbunariu.

PARTAGER CET ARTICLE ► 
|  Article suivant →
Archipels #2 est enfin là !
Bienvenue aux insatiables !



L’Insatiable est un journal culturel en ligne d’informations de débats et d’humeurs sur les relations entre l’art et la société. Notre travail consiste à faire découvrir des équipes et des artistes soucieux d’agir dans l’époque pour mettre en valeur des actions essentielles, explorer des terres méconnues et réfléchir ensemble aux enjeux portés par l’art et la culture dans une société en voie de déshumanisation.

Faire un don

< Articles

[Roumanie] Un théâtre en révolte. Entretien avec Gianina Carbunariu.

Théâtre et politique en Roumanie
PARTAGER ►

Télécharger la version PDF  Version imprimable de cet article Version imprimable



Gianina Carbunariu, l’une des principales voix émergentes du panorama théâtral roumain et européen, écrit et met en scène depuis plus de 10 ans un théâtre qui nous tient en alerte. Elle découpe au scalpel un portrait hallucinant de nos sociétés « civilisées » qui, communiant dans une illusion de démocratie, s’engouffrent dans la barbarie néolibérale. Face à la confusion des valeurs et à l’incohérence des discours, les citoyens, réduis à l’impuissance, à l’indignation ou à la soumission à un système de normes aberrantes, ne doivent-ils pas construire de nouvelles stratégies de pression efficaces ? Le théâtre de Gianina Carbunariu, en prise directe avec l’actualité sociale et politique, telle une bombe, fait exploser la fiction du discours politique et médiatique. Un théâtre qui nous ôte le confort de l’abri des spectateurs-voyeurs, nous expose au regard des acteurs, nous fait prendre conscience du simulacre de notre participation au jeu social et politique.

JPEG - 177.2 ko
Gianina Carbunariu © DR

Vous avez commencé à écrire et à mettre en scène au début des années 2000. Comment votre écriture s’inscrivait-elle dans le mouvement théâtral du moment ?

J’ai commencé à travailler de façon indépendante. À l’époque en Roumanie, les théâtres n’étaient pas très ouverts à l’écriture contemporaine et encore moins à celles qui, comme la mienne, abordaient la réalité de façon très[...]

Pour lire la suite de cet article,

connectez-vous ou

abonnez-vous dès maintenant pour 30€

Un nouvel Insatiable est en chemin.
Rendez-vous le 21 mars !

J’Y VAIS !



fake lien pour chrome



Partager cet article /  







Réagissez, complétez cette info :
Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Signalez un problème sur cet article :


Annonces


Brèves