Bienvenue aux insatiables !



Un journal culturel en ligne d’informations de débats et d’humeurs animé par l’ancienne équipe de Cassandre et celle du jeune Insatiable pour mettre en valeur des actions essentielles mais peu visibles, explorer des terres méconnues, faire découvrir des équipes et des artistes soucieux d’agir dans l’époque et, surtout, réfléchir ensemble aux enjeux portés par l’art et la culture dans une société en voie de déshumanisation.


Liste formations

Laisser affleurer le sensible, être dans l’art.

par Alicia
Télécharger la version PDF
Version imprimable de cet article Version imprimable


L’Insatiable lance sa première formation avec « L’impossible » (Le Vent Se Lève) !

Comment rendre compte de ce qui traverse l’être, au-delà de la simple critique.


35h -12 stagiaires
(ATTENTION : la formation ne pourra avoir lieu qu’à partir de 6 inscrits)

Du 3 au 7 Juillet de 11h à 17h au Théâtre Le Vent Se Lève

181 Avenue Jean Jaurès, 75019 Paris

OBJECTIFS PÉDAGOGIQUES

Il s’agit d’abord de rendre compte de l’effet produit par l’expérience artistique sur l’individu-témoin sans faire l’économie de se placer soi-même dans une démarche subjective de réceptivité. Mais il s’agit aussi d’analyser et d’expliciter à sa façon, personnelle, en quoi l’émotion ressentie et le sens véhiculé constituent une réponse à une « situation » précise : historique, politique et humaine.

Au cours de ce stage, des explorations, rencontres et entretiens, seront organisés dans différents lieux culturels (spectacle vivant, arts plastiques, etc.) pour interroger les équipes et les artistes.

Chaque stagiaire sera minutieusement accompagné dans son travail personnel d’écriture critique, en se fondant sur les pièces, films, performances, installations, etc. partagés ensemble, à partir de la programmation de plusieurs lieux de diffusion. Le but de l’exercice sera de l’amener à structurer son propos tout en faisant émerger sa voix et son style propres. Enfin, chaque réalisation écrite « aboutie » sera l’occasion d’échanges et de discussions détaillées dans le groupe.

Au cours de chaque module, deux tables rondes seront menées avec l’ensemble de notre équipe et des stagiaires concernés, l’une en début de formation, de façon à ouvrir des pistes de travail, l’autre au moment de la finalisation des écrits, pour enclencher une conversation ouverte autour des travaux des participants et des différentes étapes du travail d’écriture.

COMPÉTENCES VISÉES

Construire une pensée structurée et une écriture personnelle autour du geste de l’art. Rédiger des articles de critique artistique et culturelle. Élaborer sa propre grille de lecture à partir d’une œuvre. Découvrir des lieux de création singuliers et leurs démarches. Interpréter une programmation. Conduire une interview, un entretien avec un ou plusieurs artiste(s) ou membres d’une équipe artistique.

COÛT DE LA FORMATION

Entreprise, DIF, CPF : 1200€
Particuliers : 600€

ENSEIGNANTS

Nicolas Roméas : ancien journaliste de France Culture, fondateur de la revue Cassandre/Horschamp sous l’égide de l’association du même nom, rédacteur en chef de la revue culturelle en ligne L’Insatiable. Pauline Perrenot : ancienne journaliste et critique à Cassandre/ Horschamp, journaliste à L’insatiable, Acrimed).

CONTACT


admin(at)horschamp.org - 06 41 32 83 96

MOTS-CLÉS

• journalisme culturel • rédaction • art • critique dramatique • critique cinématographique • expression • culture • société • écriture






2 commentaire(s)

Alicia 2 juin 2017

Bonjour,
Nous sommes en train de mettre en place la plaquette des formations contenant toutes ces informations (prix, dates, accès). Elle sera prête et visible en fin de semaine prochaine.

Concernant le financement, nous travaillons à un partenariat avec l’Afdas, mais il n’est pas encore en place. En revanche ces formations sont accessibles via vos crédits personnels de formation et des financements entreprise.
vous pouvez m’écrire à diffusion(at)horschamp.org afin que je vous communique toutes ces informations directement dès leur parution.

Signaler

Bordereau Aline 30 mai 2017

Je ne comprends pas comment fonctionnent vos formations ?

coût ? dates et durées ? prise en charge possible par l’AFDAS ?
Compétences requises à la base...

Je n’ai pas accès à ces informations .

Merci de m’expliquer

Aline Bordereau

Signaler
Réagissez, complétez cette info :
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Signalez un problème sur cet article :


Annonces

Pour sa qua­ran­tième édition, le Festival de cinéma de Douarnenez choi­sit de ques­tion­ner la notion de Frontières. Frontière, non plus cette limite arbi­traire, cette bar­rière qui sépare mais plutôt zone d’échange. Frontière, un lieu qu’il s’agit d’inves­tir, un ter­ri­toire commun…


Brèves

Cette his­toire simple, et les contrain­tes qu’elle nous impose, convien­nent à un théâ­tre sim­ple­ment arti­sa­nal. Pas de recours aux tech­ni­ques contem­po­rai­nes. Technique qui fut l’immense chan­tier d’Anders. « Le « trop grand » nous laisse froids, mieux (car le froid serait encore une sorte de sentir) même pas froids, mais com­plè­te­ment intou­chés ; nous deve­nons des anal­pha­bè­tes de l’émotion ».


Le Festival OASIS BIZZ’ART fête sa 15ème édition cette année et vous offre quatre magni­fi­ques soi­rées avec des artis­tes venus des quatre coins du monde. Concerts, che­vaux, cirque, per­for­man­ces, pro­jec­tions, ate­liers, espace enfants, res­tau­ra­tion locale... le tout sur un site natu­rel entiè­re­ment scé­no­gra­phié !


Participez au très beau projet qui se met en place autour d’Armand Gatti et de la maison qui abrite la Parole errante à Montreuil.


En ce début d’été de belles choses autour d’Armand Gatti se dérou­le­ront à Montreuil. Quelques jours où nous pour­rons nous replon­ger dans les mots du poète, dis­paru ce prin­temps, mais tou­jours là autour de nous, dans cette Maison de l’Arbre qui nous a accueillis.


Cette année le fil rouge du fes­ti­val est "Le bateau", celui des pêcheurs de Camaret, celui du Bateau Ivre et aussi celui dans lequel s’embar­quent des mil­liers de femmes et d’hommes à la recher­che d’un avenir plus pai­si­ble... Les 28, 29 et 30 Juillet.