La longue marche des arts de la rue à Paris

PARTAGER CET ARTICLE ► 
|  Article suivant →
s’abonner
 

Archipels #2
est sorti !





  


< Articles

La longue marche des arts de la rue à Paris

PARTAGER ►

Télécharger la version PDF  Version imprimable de cet article Version imprimable



Caroline Loire. L’énergie, la passion pour les arts de la rue, l’ont conduite depuis plus d’une vingtaine d’années de la régie de la compagnie Oposito pour les Grains de Folie à Brest en 1992, jusqu’à la responsabilité d’organiser pour la Ville de Paris des aventures théâtrales dans l’espace public. Plusieurs étapes ont marqué ce long chemin, des travaux de régie pour Onze Bouge festival des arts de la rue du 11e arrondissement de la Ville de Paris en 1997 et 98, une collaboration avec les Passagers puis avec Kumulus autour des Pendus et de Naufrage, entre autres. Avec la création d’Art.R en 2009, une petite équipe de deux personnes entourée de solides régisseurs indispensables pour des aventures théâtrales plutôt insolites, Caroline Loire veut échapper à « l’événementiel » pour imprimer une vraie marque poétique dans les quartiers parisiens. Entretien.

JPEG - 57 ko
Compagnie Kumulus @ DR

L’insatiable : De quels moyens disposes-tu pour irriguer la Ville de Paris en arts de la rue ?

Caroline Loire : Avec la création d’Itinérance Rue par la Ville de Paris, nous avons été dotés de 350 000 €. Nous avions invité huit compag[...]

Pour lire la suite de cet article,

ABONNEZ-VOUS

(abonnement annuel ou mensuel)

Déjà abonné ?

Connectez-vous !



Arts de la rue Paris Caroline Loire
fake lien pour chrome



Partager cet article /  





1 commentaire(s)

Marcel 8 décembre 2016

Excellente plume. Quel sujet passionnant les arts de rue

Marcel du site www.tabac-chicha.net

Signaler
Réagissez, complétez cette info :  →
Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.



Infos, réflexions, humeurs et débats sur l’art, la culture et la société…