« Espæce », patchwork rhapsodique et légèrement soporifique

PARTAGER CET ARTICLE ► 
|  Article suivant →
s’abonner
 

Enfin
des cadeaux intelligents !





   


< Articles

« Espæce », patchwork rhapsodique et légèrement soporifique

PARTAGER ►

par Jean-Jacques Delfour
Télécharger la version PDF  Version imprimable de cet article Version imprimable



La dernière création de la Cie 111, dont on a pu voir une avant-première à Toulouse, au TNT, les 28, 29 et 30 juin 2016, avant Avignon le 15 juillet 2016, est un patchwork de trois bouts de spectacles étrangers l’un à l’autre. Certes, c’est un work in progress mais il a encore beaucoup de progrès à faire ! La déception a cependant une logique.

Le spectacle démarre par une sorte de récit de genèse puisée dans Espèces d’espaces de George Perec, livre énigmatique articulant réflexion sur l’espace, les corps, le vide et l’écriture. Cette expérience paradoxale d’un vide porté par du signifiant est l’armature de la première partie. Comment faire sentir l’espace sans le vider de ce qui l’encombre et le dissimule ? Ce discours capte l’attention et, comme toute référence littéraire, produit de la légitimité. En fait, l’objet de cette première partie n’est pas l’espace lui-même, mélange d’abstraction et de sensation impossible à représenter, mais une technique de mise en forme de l’espace.

Cette technique est celle du mur. Le mur ne coupe pas seulement l’espace en morceaux, il tisse aussi un réseau de fantasmes (qu’y a-t-il de l’autre côté ?) et un réseau de pouvoirs (quels assujettissements produisent les murs ?). Le mur est une technique inconstante ; à la mesure des détournements et retournements qui en limitent l’efficacité politique, pour produire des rapports de pouvoir stabilisés. D’où l’idée de faire bouger le mur, comme s’il se déplaçait lui-même (dictature), ou mû par les acteurs (révolution). Le décor devient personnage. Il avance en écrasant tout sur son passage. Ou on le tourne en dérision, on l’escalade (conversion de l’obstacle en outil), on l’immobilise (force humaine contre force d’inertie), il devient objet, bibliothèque. Bref on le désacralise, on le banalise, car on sent bien le risque d’un symbolisme un peu trop didactique.

La deuxième séquence ressemble à un sketch où l’on parodie l’opéra. Le lien avec le reste est peu clair. Certes, le collage est un mode légitime de production de l’art, mais il repose sur la connexion symbolique qu’il produit autant qu’il la présuppose. Or, ici, à part l’opposition entre mutisme et logorrhée, sobriété et abondance, aucun signe ne vient lier ce morceau un peu comique.

De même, Aurélien Bory termine par une longue citation d’un autre spectacle qui s’appuyait sur une technique d’écriture par la lumière. Écriture des corps dans une blancheur verte fluo. Puis, une sorte de machine à écrire géante programmée compose un poème énigmatique et elliptique ; « errer, cri, rire, écrire », une sorte de scrabble minimal, lent et poussif. Quel rapport avec ce qui précède ? Ce micro-texte est capable de tout accompagner, à la manière de la forme de l’horoscope qui, sous une particularité feinte, convient presque à tout le monde.

À moins de considérer ce spectacle comme un morceau d’un objet plus vaste, le spectateur ne peut qu’être envahi par un scepticisme tenace. Ouvrir la porte de l’atelier de l’artiste est une preuve de confiance. Mais cette générosité a son revers : pourquoi montrer un résultat aussi décevant ?

Jean-Jacques Delfour

Festival d’Avignon : du 15 au 23 juillet 2016 (relâche le 18).
http://www.festival-avignon.com/fr/spectacles/2016/espaece
http://www.cie111.com/

Tournée 2016 – 20 17
5 > 11 oct. NANTES Le Grand T théâtre de Loire-Atlantique - www.legrandt.fr - 02 51 88 25 25
18 & 19 oct. BREST Le Quartz Scène nationale - www.lequartz.com - 02 98 33 70 70
3 nov. PERPIGNAN L’Archipel Scène nationale - www.theatredelarchipel.org -04 68 62 62 00
9 & 10 nov. DOUAI TANDEM, Scène nationale - www.tandem-arrasdouai.eu - 03 27 99 66 60
17 & 18 nov. CRÉTEIL Maison des Arts de Créteil - www.maccreteil.com - 01 45 13 19 19
8 & 9 déc. TARBES Le Parvis, Scène nationale Tarbes-Pyrénées - www.parvis.net - 05 62 90 08 55
13 > 17 déc. TOULOUSE Théâtre National de Toulouse Midi-Pyrénées - www.tnt-cite.com - 05 34 45 05 05
4 > 8 jan. 2017 LILLE Théâtre du Nord – CDN - www.theatredunord.fr - 03 20 14 24 24
12 & 13 jan.2017 LE HAVRE Le Volcan scène nationale - www.levolcan.com - 02 35 19 10 20



Théâtre Toulouse Théâtre National de Toulouse Cie 111
fake lien pour chrome




Partager cet article /  





Réagissez, complétez cette info :  →
Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.



Infos, réflexions, humeurs et débats sur l’art, la culture et la société…
Services
→ S’abonner
→ Dons
→ Parutions papier