Bienvenue aux insatiables !



Un journal culturel en ligne d’informations de débats et d’humeurs animé par l’ancienne équipe de Cassandre et celle du jeune Insatiable pour mettre en valeur des actions essentielles mais peu visibles, explorer des terres méconnues, faire découvrir des équipes et des artistes soucieux d’agir dans l’époque et, surtout, réfléchir ensemble aux enjeux portés par l’art et la culture dans une société en voie de déshumanisation.


Brèves

Communiqué du groupe socialiste et républicain (PSR) au Conseil régional d’Île-de-France

par L’Insatiable
Thématique(s) : Politique de l’art
Télécharger la version PDF
Version imprimable de cet article Version imprimable


Les Conseillers régionaux socialistes et républicains d’Île-de-France sont favorables à une réouverture des négociations sur le régime des intermittents du spectacle.

Les élus socialistes et républicains vont profiter de la séance plénière du Conseil régional d’Île-de-France des 19 et 20 juin pour demander à Jean-Paul Huchon de plaider auprès du Ministre du Travail, de l’Emploi et du Dialogue social pour la reprise du dialogue social, une meilleure concertation entre les parties concernées et la renégociation des annexes 8 et 10 de la convention UNEDIC.

« Si la Région d’Île-de-France est devenu un acteur public incontournable du cinéma, des arts de la rue ou des musiques actuelles, c’est d’abord parce que la culture est un formidable vecteur d’émancipation et d’épanouissement que nous socialistes franciliens voulons préserver. C’est aussi parce que l’emploi culturel est essentiel à l’Île-de-France qui concentre 45% des postes des industries créatives, la moitié des intermittents du spectacle et un tiers des compagnies de théâtre et de danse de France. La culture représente 5,5% de l’emploi francilien ! » rappelle Guillaume Balas, président du groupe socialiste et républicain.

« Cette économie est essentielle pour notre territoire et ne peut être traitée sans égard, ajoute Jérôme Impellizzieri, Conseiller régional PSR et spécialiste des questions culturelles. C’est la raison pour laquelle nous considérons plus que jamais urgent et nécessaire qu’une initiative forte soit rapidement prise afin de préserver le régime spécifique d’assurance chômage des intermittents du spectacle.

En conséquence, l’Assemblée régionale réunie en séance plénière les 19 et 20 juin demande une intervention écrite du Président du Conseil régional à l’attention du Ministre du Travail, de l’Emploi et du Dialogue social demandant :

  • La mise en place d’une véritable concertation et d’un dialogue social associant l’ensemble des acteurs culturels qu’ils soient employeurs ou salariés ainsi que l’ensemble des partenaires syndicaux et des collectifs ;
  • La prise en compte du travail réalisé par les commissions parlementaires et validé par les représentants des intermittents ;
  • La renégociation des annexes 8 et 10 permettant que le régime spécifique d’assurance chômage des intermittents du spectacle soit réformé avec le double objectif de le rendre plus équitable et par là même d’en réduire le déficit. »

Guillaume Balas, président du groupe socialiste et républicain
Jérôme Impellizzieri, Conseiller régional
Charlotte Brun, Conseillère régionale
Sandrine Grandgambe, Conseillère régionale
Martine Legrand, Conseillère régionale
Olivier Thomas, Conseiller régional






Réagissez, complétez cette info :
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Signalez un problème sur cet article :


Annonces

Pour sa qua­ran­tième édition, le Festival de cinéma de Douarnenez choi­sit de ques­tion­ner la notion de Frontières. Frontière, non plus cette limite arbi­traire, cette bar­rière qui sépare mais plutôt zone d’échange. Frontière, un lieu qu’il s’agit d’inves­tir, un ter­ri­toire commun…


Brèves

Cette his­toire simple, et les contrain­tes qu’elle nous impose, convien­nent à un théâ­tre sim­ple­ment arti­sa­nal. Pas de recours aux tech­ni­ques contem­po­rai­nes. Technique qui fut l’immense chan­tier d’Anders. « Le « trop grand » nous laisse froids, mieux (car le froid serait encore une sorte de sentir) même pas froids, mais com­plè­te­ment intou­chés ; nous deve­nons des anal­pha­bè­tes de l’émotion ».


Le Festival OASIS BIZZ’ART fête sa 15ème édition cette année et vous offre quatre magni­fi­ques soi­rées avec des artis­tes venus des quatre coins du monde. Concerts, che­vaux, cirque, per­for­man­ces, pro­jec­tions, ate­liers, espace enfants, res­tau­ra­tion locale... le tout sur un site natu­rel entiè­re­ment scé­no­gra­phié !


Participez au très beau projet qui se met en place autour d’Armand Gatti et de la maison qui abrite la Parole errante à Montreuil.


En ce début d’été de belles choses autour d’Armand Gatti se dérou­le­ront à Montreuil. Quelques jours où nous pour­rons nous replon­ger dans les mots du poète, dis­paru ce prin­temps, mais tou­jours là autour de nous, dans cette Maison de l’Arbre qui nous a accueillis.


Cette année le fil rouge du fes­ti­val est "Le bateau", celui des pêcheurs de Camaret, celui du Bateau Ivre et aussi celui dans lequel s’embar­quent des mil­liers de femmes et d’hommes à la recher­che d’un avenir plus pai­si­ble... Les 28, 29 et 30 Juillet.