Bienvenue aux insatiables !



Un journal culturel en ligne d’informations de débats et d’humeurs animé par l’ancienne équipe de Cassandre et celle du jeune Insatiable pour mettre en valeur des actions essentielles mais peu visibles, explorer des terres méconnues, faire découvrir des équipes et des artistes soucieux d’agir dans l’époque et, surtout, réfléchir ensemble aux enjeux portés par l’art et la culture dans une société en voie de déshumanisation.


Le blog de Julien Coquelle-Roëhm :




Dans son nouveau recueil paru chez La Rumeur Libre, Michel Thion réinvente la poésie par ses aphorismes vivants et percutants.



Dans une exposition de dessins au crayon, Laurent Berman nous invite à découvrir la nuit d’un œil nouveau.



À l’occasion de la réédition des « Hors-champs de l’art », nous vous invitons à une discussion à la Halle Saint-Pierre.



À l’heure des discours alarmistes et des gesticulations politiques autour de traités fantômes, Laurent Grisel présente Climats, long poème abordant la question du réchauffement climatique par son versant le plus intime et sensoriel.



Le 14 et le 17 juin, le collectif Etat d’Urgence investit le 3 bis f d’Aix en Provence pour présenter son nouveau projet sur l’immigration.



Du 11 au 19 juin, l’association Bolondokhaza investit la ville de Montreuil pour un beau festival à la gloire de la chanson.



Du 10 au 16 juin 2016, la Maison des Métallos accueille les Ateliers d’Artistes de Belleville pour une exposition collective.



Du 29 juin au 3 juillet, l’association La Fourmi-e apporte le Street-Art aux habitants de Carhaix.





Brèves

Pour sa qua­ran­tième édition, le Festival de cinéma de Douarnenez choi­sit de ques­tion­ner la notion de Frontières. Frontière, non plus cette limite arbi­traire, cette bar­rière qui sépare mais plutôt zone d’échange. Frontière, un lieu qu’il s’agit d’inves­tir, un ter­ri­toire commun… du moins, pour un temps, celui du Festival, et des pos­si­bles rai­son­nés et/ou rêvés… là-bas, à Douarnenez.
Cette année encore, fic­tions, docu­men­tai­res, images fixes comme ani­mées, pala­bres, ren­contres, lit­té­ra­tu­res, concerts et fes­ti­vi­tés Frontieres-du-18-au-26-Aout-2017

Cette his­toire simple, et les contrain­tes qu’elle nous impose, convien­nent à un théâ­tre sim­ple­ment arti­sa­nal. Pas de recours aux tech­ni­ques contem­po­rai­nes. Technique qui fut l’immense chan­tier d’Anders. « Le « trop grand » nous laisse froids, mieux (car le froid serait encore une sorte de sentir) même pas froids, mais com­plè­te­ment intou­chés ; nous deve­nons des anal­pha­bè­tes de l’émotion ».


Le Festival OASIS BIZZ’ART fête sa 15ème édition cette année et vous offre quatre magni­fi­ques soi­rées avec des artis­tes venus des quatre coins du monde. Concerts, che­vaux, cirque, per­for­man­ces, pro­jec­tions, ate­liers, espace enfants, res­tau­ra­tion locale... le tout sur un site natu­rel entiè­re­ment scé­no­gra­phié !


Participez au très beau projet qui se met en place autour d’Armand Gatti et de la maison qui abrite la Parole errante à Montreuil.


En ce début d’été de belles choses autour d’Armand Gatti se dérou­le­ront à Montreuil. Quelques jours où nous pour­rons nous replon­ger dans les mots du poète, dis­paru ce prin­temps, mais tou­jours là autour de nous, dans cette Maison de l’Arbre qui nous a accueillis.