Un nouveau parti le P.A.P : Parti des Artistes et de leurs Publics (...)

PARTAGER CET ARTICLE ► 
|  Article suivant →
Archipels #2 est enfin là !
Bienvenue aux insatiables !



L’Insatiable est un journal culturel en ligne d’informations de débats et d’humeurs animé par le noyau de l’ancienne équipe de Cassandre/Horschamp et celle du jeune Insatiable. Notre travail consiste à faire découvrir des équipes et des artistes soucieux d’agir dans l’époque pour mettre en valeur des actions essentielles, explorer des terres méconnues et réfléchir ensemble aux enjeux portés par l’art et la culture dans une société en voie de déshumanisation.

Faire un don

< Archives

Un nouveau parti le P.A.P : Parti des Artistes et de leurs Publics !

Artistes, poètes, musiciens de toute la France, unissez-vous !
PARTAGER ►

par Samuel Wahl

Télécharger la version PDF  Version imprimable de cet article Version imprimable



 

Le P.A.P, prononcer Pape

par Julien Blaine

 

Ainsi, cette campagne pour les élections présidentielles va s’axer essentiellement sur le social (à gauche) et autour des sociétés (à droite)...

 
 

On parlera un peu du nucléaire à gauche, de moins en moins

et un peu des notations des instituts américaines à droite, de moins en moins.

Pas un mot sur la culture et encore moins sur l’art et la littérature !

Nos candidats des partis anciens & traditionnels de l’extrême droite à l’extrême gauche en passant par les centres ne savent plus ce que c’est.

Mais l’art, la littérature et la musique ce sont les maladies endémiques de la France, c’est sa force et c’est ce qui la fait rayonner intentionnellement

par l’import-export des artistes et de leurs créations

par l’import-export des écrivains et de leurs traductions

par l’import-export des musiciens et de leurs compositions

 

ARTISTES, POÈTES, MUSICIENS

DE TOUTE LA FRANCE UNISSEZ-VOUS !

SPECTATEURS, LECTEURS, AUDITEURS

DE TOUTE LA FRANCE REJOIGNEZ-NOUS !

* Un peuple au futur ?

Oui je crois qu’il existe un peuple multiple, un peuple de mutants, un peuple de potentialités qui apparaît et disparaît, s’incarne en faits sociaux, en faits littéraires, en faits musicaux. Il est courant qu’on m’accuse d’être exagérément, bêtement, stupidement optimiste, de ne pas voir la misère des peuples. Je peux la voir, mais... je ne sais pas, peut-être suis-je délirant, mais je pense que nous sommes dans une période de productivité, de prolifération, de création, de révolutions absolument fabuleuses du point de vue de l’émergence d’un peuple. [...]

Félix Guattari, 1982, in Félix GUATTARI, Suély ROELNIK, Micropolitiques, Paris, Les Empêcheurs de penser en rond, 2007, p. 11.

 

La littérature [...] a ce pouvoir exceptionnel de produire des écrivains qui peuvent raconter leurs propres souvenirs, mais comme ceux d’un peuple universel composé par les émigrés de tous les pays. ...Précisément, ce n’est pas un peuple appelé à dominer le monde. C’est un peuple mineur, éternellement mineur, pris dans un devenir-révolutionnaire.
Gilles DELEUZE, Critique et clinique, Paris, Éditions de Minuit, 1993, p. 14.

 

 

Adhérez !

Renvoyez ce bulletin à :

P.A.P.
C/O Ventabren Art Contemporain
131 aire des Bonfils
13122 Ventabren
France

 

 


fake lien pour chrome



Partager cet article /  


<< ARTICLE PRÉCÉDENT
Réfutations à une politique d’exclusion et de rejet
ARTICLE SUIVANT >>
Ça bouge aussi en Belgique





Réagissez, complétez cette info :
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Signalez un problème sur cet article :


Annonces


Brèves

« Où l’art se fera-t-il ? » Les 10, 16 et 17 décem­bre, au B’Honneur des Arts, salle de la Légion d’hon­neur à Saint-Denis.


Lancement d’Archipels 2 à Liège le 18 novem­bre 2017 de 18h à 19h30.« Devant des événements aussi vio­lents que la “crise des migrants”, il est plus commun, plus immé­diat, de se lais­ser sidé­rer que de consi­dé­rer », écrit Marielle Macé, la sidé­ra­tion indui­sant une mise à dis­tance, une para­ly­sie, à l’inverse de la consi­dé­ra­tion qui favo­rise la com­pas­sion, la lutte.


Du 30 novem­bre au 3 décem­bre 2017
Vernissage jeudi 30 novem­bre de 18h à 22h.L’ hybri­da­tion est à la mode. En art, la pra­ti­que n’est pas nou­velle, mais à l’ère des images de syn­thè­ses, des OGM et des pro­thè­ses bio­ni­ques que peu­vent les artis­tes aujourd’hui ?


L’infor­ma­tion ne devrait pas être une mar­chan­dise, mais elle est de plus en plus sous la coupe des pou­voirs finan­ciers et indus­triels. Pour faire vivre une presse libre, jour­na­lis­tes et citoyen•­ne•s doi­vent inven­ter d’autres modè­les économiques, émancipés de la publi­cité et des action­nai­res.


Le deuxième numéro de la grande revue franco-belge art et société est arrivé, com­man­dez-le main­te­nant !