Roms de Ris-Orangis : construire et reconstruire

PARTAGER CET ARTICLE ► 
|  Article suivant →
s’abonner
 

Archipels #2
est sorti !





  


< Articles

Roms de Ris-Orangis : construire et reconstruire

Le PEROU persiste et signe
PARTAGER ►

par Valérie de Saint-Do
Télécharger la version PDF  Version imprimable de cet article Version imprimable



JPEG - 117 ko
Fanfare de l’école d’architecture de Versailles à la fête de la Base de vie samedi 31 mai

En décembre 2012, le PEROU installait son ambassade dans un bidonville à Ris-Orangis. Dix-huit mois après, malgré la destruction du camp, les Roms sont toujours là. Et le PEROU aussi, qui persiste et signe dans son acharnement à construire et à témoigner. Les solutions sont possibles, comme le montre la base de vie installée à Ris-Orangis, qui fêtait samedi ses nouvelles installations. Mais à Grigny où beaucoup se sont réfugiés dans un nouveau bidonville, l’expulsion menace.

Ils s’étaient installés en lisière de Grigny et de Ris-Orangis. Dans ce terrain, le PEROU (Pôle d’exploration des ressources urbaines, avait construit son « ambassade », avec la complicité activité de l’architecte Julien Beller. Un édifice e[...]

Pour lire la suite de cet article,

ABONNEZ-VOUS

(abonnement annuel ou mensuel)

Déjà abonné ?

Connectez-vous !



Géo-Graphies Architecture Urbanisme Luttes Zones d’autonomie artistique Rroms PEROU
fake lien pour chrome



Partager cet article /  





Réagissez, complétez cette info :  →
Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.



Infos, réflexions, humeurs et débats sur l’art, la culture et la société…