Roms de Ris-Orangis : construire et reconstruire

PARTAGER CET ARTICLE ► 
|  Article suivant →
s’abonner
 

Enfin
des cadeaux intelligents !





   


< Articles

Roms de Ris-Orangis : construire et reconstruire

Le PEROU persiste et signe
PARTAGER ►

par Valérie de Saint-Do
Télécharger la version PDF  Version imprimable de cet article Version imprimable



Fanfare de l’école d’architecture de Versailles à la fête de la Base de vie samedi 31 mai

En décembre 2012, le PEROU installait son ambassade dans un bidonville à Ris-Orangis. Dix-huit mois après, malgré la destruction du camp, les Roms sont toujours là. Et le PEROU aussi, qui persiste et signe dans son acharnement à construire et à témoigner. Les solutions sont possibles, comme le montre la base de vie installée à Ris-Orangis, qui fêtait samedi ses nouvelles installations. Mais à Grigny où beaucoup se sont réfugiés dans un nouveau bidonville, l’expulsion menace.

Ils s’étaient installés en lisière de Grigny et de Ris-Orangis. Dans ce terrain, le PEROU (Pôle d’exploration des ressources urbaines, avait construit son « ambassade », avec la complicité activité de l’architecte Julien Beller. Un édifice e[...]

Pour lire la suite de cet article,

ABONNEZ-VOUS

(abonnement annuel ou mensuel)

Déjà abonné ?

Connectez-vous !




Géo-Graphies Architecture Urbanisme Luttes Zones d’autonomie artistique Rroms PEROU
fake lien pour chrome

➡ Les abonnés peuvent voter une fois par article, votez si vous avez aimé cet article et que vous souhaiteriez le voir publié parmi les articles gratuits au début du mois prochain, merci pour votre participation !



Partager cet article /  





Réagissez, complétez cette info :  →
Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.



Infos, réflexions, humeurs et débats sur l’art, la culture et la société…
Services
→ S’abonner
→ Dons
→ Parutions papier