Paris-Bamako aller­-retour

PARTAGER CET ARTICLE ► 
|  Article suivant →
Archipels #2 est enfin là !
Bienvenue aux insatiables !



L’Insatiable est un journal culturel en ligne d’informations de débats et d’humeurs sur les relations entre l’art et la société. Notre travail consiste à faire découvrir des équipes et des artistes soucieux d’agir dans l’époque pour mettre en valeur des actions essentielles, explorer des terres méconnues et réfléchir ensemble aux enjeux portés par l’art et la culture dans une société en voie de déshumanisation.

Faire un don

< Articles

Paris-Bamako aller­-retour

Extrait d’un entretien paru dans le numéro 98 de Cassandre/Horschamp
PARTAGER ►

par Coline Merlo, Nicolas Romeas
Télécharger la version PDF  Version imprimable de cet article Version imprimable



Adama Bagayoko, je l’avais rencontré à Bamako, la première fois il y a une vingtaine d’années, à l’hôpital psychiatrique du Point G, où il a introduit le kotéba comme expérience thérapeutique collective. Et j’ai trouvé là la preuve vivante de l’application d’un outil efficace, qui se trouve être de l’art selon notre vocabulaire, dans le traitement de graves problèmes humains. Une expérience qui m’a marqué. Je l’ai retrouvé en France, lors d’une tournée de la troupe malienne BlonBa [3], en compagnie de Jean-Louis Sagot-Duvaroux, son co-fondateur.

Nicolas Roméas : Le kotéba est un rituel de village de cette région de l’ancien empire mandingue et vous avez, Adama, porté cette pratique à l’extérieur, sur le « parvis » d’un hôpital psychiatrique où le travail était rendu très difficile parce qu’il y[...]

Pour lire la suite de cet article,

connectez-vous ou

abonnez-vous dès maintenant pour 30€

Un nouvel Insatiable est en chemin.
Rendez-vous le 21 mars !

J’Y VAIS !



L’art hors-champs Si loin si proche Théâtre Psychiatrie Bamako Afrique

[1J’avais tout d’abord écrit « franco-malienne », mais voici le commentaire que m’a fait Jean-Louis : « tu étonneras beaucoup de Maliens quand tu écris que BlonBa est une compagnie "franco-malienne". C’est une compagnie malienne où des Français ont leur place. Comme tant d’étrangers ont leur place dans des compagnies françaises. »

[2J’avais tout d’abord écrit « franco-malienne », mais voici le commentaire que m’a fait Jean-Louis : « tu étonneras beaucoup de Maliens quand tu écris que BlonBa est une compagnie "franco-malienne". C’est une compagnie malienne où des Français ont leur place. Comme tant d’étrangers ont leur place dans des compagnies françaises. »

[3J’avais tout d’abord écrit « franco-malienne », mais voici le commentaire que m’a fait Jean-Louis : « tu étonneras beaucoup de Maliens quand tu écris que BlonBa est une compagnie "franco-malienne". C’est une compagnie malienne où des Français ont leur place. Comme tant d’étrangers ont leur place dans des compagnies françaises. »

fake lien pour chrome



Partager cet article /  







Réagissez, complétez cette info :
Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Signalez un problème sur cet article :


Annonces


Brèves