Bienvenue aux insatiables !



Un journal culturel en ligne d’informations de débats et d’humeurs animé par l’ancienne équipe de Cassandre et celle du jeune Insatiable pour mettre en valeur des actions essentielles mais peu visibles, explorer des terres méconnues, faire découvrir des équipes et des artistes soucieux d’agir dans l’époque et, surtout, réfléchir ensemble aux enjeux portés par l’art et la culture dans une société en voie de déshumanisation.


Brèves

Le Forum du Blanc-Mesnil dans la tourmente

par Lucien Fauvernier
Thématique(s) : Parti-pris Sous thématique(s) : Théâtre , Politique culturelle , Economie culturelle , Soutien
Télécharger la version PDF
Version imprimable de cet article Version imprimable


Depuis les dernières élections municipales qui ont connu la victoire de Thierry Meignen (UMP) face au maire sortant Didier Mignot (PS) l’avenir du Forum du Blanc-Mesnil est plus qu’incertain. La raison : le nouveau maire refuse de se prononcer quant au renouvellement ou non des subventions allouées à l’espace culturel.

Depuis sa création en 1997, Le Forum – scène conventionnée de Blanc-Mesnil est un espace culturel où se côtoient danse, théâtre, représentations artistiques de toutes formes et toutes origines. En plus d’une riche programmation en salle, le lieu mène différentes actions « hors les murs » pour apporter directement dans les rues du Blanc-Mesnil des évènements et autres manifestations culturelles. Mais Le Forum c’est aussi des résidences d’artistes, des initiatives de « théâtre en immersion » avec des lycéens...

Tout ceci pourrait se terminer malheureusement à la fin de cette année. En effet, le nouveau maire du Blanc-Mesnil, Thierry Meignen (UMP), depuis son élection refuse de dire si oui ou non il renouvellera les subventions accordées à un lieu selon lui « à la programmation élitiste » [lemonde.fr 08/10/2014]. Le Conseil Municipal qui s’est tenu, hier, jeudi 13 novembre n’a fait qu’entériner cette décision prise des mois à l’avance selon Xavier Croci, directeur du Forum, contacté par téléphone : « Le maire a en effet annoncé sa volonté de retirer le conventionnement de la salle, ainsi c’est entre 700 et 750 000 euros d’aides que nous ne toucherons plus. En revanche, il n’a pas évoqué le versement ou non des subventions auxquelles nous avons droit en tant qu’association. Il adopte une stratégie du pourrissement. Nous devons attendre le prochain conseil municipal qui se tiendra en décembre pour connaître sa réponse, qui sera forcément négative... »

En plus de sacrifier un espace culturel soutenu par ses spectateurs (qui ont lancé une pétition en ligne) et ses différents acteurs (qui ont envoyé une lettre ouverte au maire), Xavier Croci nous rappelle que mettre fin au Forum du Blanc-Mesnil c’est, en ces temps de lutte contre le chômage, mettre une équipe de 20 permanents sur le trottoir. Dans une période de grande braderie culturelle, perdre un lieu comme le Forum du Blanc-Mesnil est plus que regrettable tant pour les spectateurs que pour les artistes. Passer sur la scène du Forum faisait office de baptême du feu pour de nombreuses compagnies, ce que nous avait confié le metteur en scène Philippe Lanton lors d’un entretien à propos du collectif CAP Étoile dans <popup|texte=le numéro 98 de la revue Cassandre/Horschamp.|lien=www.horschamp.org/spip.php?article4397>

Sans être conventionné, sans subventions, le Forum du Blanc-Mesnil semble destiné à mettre la clef sous la porte comme nous l’a confié à contre-cœur Xavier Croci « Si rien ne change d’ici Janvier 2015, je vais devoir faire ce que n’importe qui en incapacité de payer ses factures se voit contraint de faire... ».

Pour signer la pétition « Sauvons le Forum, scène nationale conventionnée ! » c’est : <popup|texte=ici|lien=http://www.change.org/p/aux-blanc-mesnilois-aux-d%C3%A9fenseurs-de-la-culture-sauvons-le-forum-sc%C3%A8ne-nationale-conventionn%C3%A9e>

Pour lire la lettre au Maire du Blanc-Mesnil rédigée par différents artistes et personnalités du monde culturel c’est :

Pour lire la lettre ouverte du président de l’association du Forum c’est :

Un communiqué de presse de Xavier Croci sera également largement diffusé lundi 17 novembre.






Réagissez, complétez cette info :
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Signalez un problème sur cet article :


Annonces

Le Théâtre de l’Opprimé accueille la 10ème édition du Festival MigrActions.
Un fes­ti­val plu­ri­dis­ci­pli­naire dans lequel les géné­ra­tions dia­lo­guent, les natio­na­li­tés se ren­contrent et les genres se croi­sent.


Brèves

En ce début d’été de belles choses autour d’Armand Gatti se dérou­le­ront à Montreuil. Quelques jours où nous pour­rons nous replon­ger dans les mots du poète, dis­paru ce prin­temps, mais tou­jours là autour de nous, dans cette Maison de l’Arbre qui nous a accueillis.


Cette his­toire simple, et les contrain­tes qu’elle nous impose, convien­nent à un théâ­tre sim­ple­ment arti­sa­nal. Pas de recours aux tech­ni­ques contem­po­rai­nes. Technique qui fut l’immense chan­tier d’Anders. « Le « trop grand » nous laisse froids, mieux (car le froid serait encore une sorte de sentir) même pas froids, mais com­plè­te­ment intou­chés ; nous deve­nons des anal­pha­bè­tes de l’émotion ».


Cette année le fil rouge du fes­ti­val est "Le bateau", celui des pêcheurs de Camaret, celui du Bateau Ivre et aussi celui dans lequel s’embar­quent des mil­liers de femmes et d’hommes à la recher­che d’un avenir plus pai­si­ble...


De juin à octo­bre 2017, les péré­gri­na­tions poé­ti­ques acti­ves sono­res et tex­tuel­les de Julien Blaine à tra­vers le pays… Il voci­fère, il faut s’y faire !


Cette année encore, pour notre grand plai­sir, la Maison de l’Arbre nous ouvre ses portes pour le fes­ti­val TaParole qui s’annonce bien pro­met­teur.