Bienvenue aux insatiables !



Un journal culturel en ligne d’informations de débats et d’humeurs animé par l’ancienne équipe de Cassandre et celle du jeune Insatiable pour mettre en valeur des actions essentielles mais peu visibles, explorer des terres méconnues, faire découvrir des équipes et des artistes soucieux d’agir dans l’époque et, surtout, réfléchir ensemble aux enjeux portés par l’art et la culture dans une société en voie de déshumanisation.


Formations

Formations art/société de L’Insatiable
« Parole, texte et image autour
du geste artistique »


Les premières formations de L’insatiable (ex Cassandre/Horschamp)
par Sébastien
Télécharger la version PDF
Version imprimable de cet article Version imprimable


Télécharger la brochure complète :

PDF - 1.8 Mo


Présentation générale



En mettant l’accent sur l’effet produit par l’œuvre ou le geste artistique sur la subjectivité de l’individu-témoin, la formation au regard critique et à l’écriture que propose L’Insatiable se différencie volontairement des démarches universitaire et journalistique habituelles. Le critique ne peut faire l’économie de se placer lui-même dans une démarche artistique, il est chercheur et artiste.

Cette formation s’accompagne également d’une ouverture plus générale. Tous les métiers du tertiaire et les carrières artistiques imposent des productions écrites : comptes-rendus d’entretiens, de réunions, plaquette de présentation, « book », mémoire, procès-verbaux, articles, etc. Le respect des règles de la langue française et de l’orthographe, mais aussi le style, apparaissent ici comme des prérequis. Nous vous proposons, à travers des objets qui relèvent de la spécialité de chacun de nos rédacteurs, d’apprendre à saisir le geste artistique ancré dans un contexte et d’en faire l’analyse et la mise en mots..

Nous travaillerons à partir d’œuvres et d’événements, en nous efforçant d’analyser leur impact individuel sur chacun d’entre nous, leur impact collectif sur le groupe que nous formons, ainsi que sur l’ensemble de la collectivité à laquelle il s’adresse. Et nous nous poserons la question de savoir à qui il s’adresse, à quel moment, à quel endroit, dans quelles conditions et de quelle manière il le fait. Comme le disait Tadeusz kantor : « L’art n’est pas une vision ni un reflet de la réalité de la vie, il est une réponse à la réalité ». L’invention d’une nouvelle critique qui prend vraiment en compte l’échange avec les nécessités de l’époque est aujourd’hui indispensable. C’est à ce prix que nous pourrons prétendre être utiles à l’évolution des formes artistiques dans le sens d’un véritable échange avec les populations.

Nous proposerons à cet effet plusieurs modules de travail critique sur le plan de la rédaction, l’écriture ethnographique, l’édition et l’image :

Laisser affleurer le sensible, être dans l’art. Comment rendre compte de ce qui traverse l’être, au delà de la simple critique. CLIC


Inscrire un projet artistique dans une structure de soins.
CLIC

Image sensible. Photo et vidéo, communication et information culturelle. CLIC

Décrire le terrain. Rédaction et écriture ethnographique. CLIC

Rédaction pour l’édition. Savoir mettre en œuvre l’édition d’une publication, du projet à l’impression. CLIC

La critique comme manifeste. Repérer concevoir, documenter les pratiques artistiques dans l’espace public, archiver le réel, saisir un contexte et ses enjeux. CLIC


Modules de 40 heures « à la carte »
Financement individuels ou prise en charge possible par l’entreprise, les DIF, CPF et AIF.
Tarif à venir – Début des formations : Septembre 2017

Pour toutes informations détaillées et pour s’inscrire, écrire à : diffusion(at)horschamp.org
Les modules ne pourront être ouverts qu’a compter de 10 inscrits, n’hésitez pas à nous faire part dès maintenant de vos intérêts.

[Une série de cycles de formations inédits qui permet de s’initier à l’expression écrite et visuelle sur l’art et ses relations à la société, en bénéficiant de l’expérience de plus de vingt ans d’une revue unique en son genre et en travaillant avec des rédacteurs, vidéastes et plasticiens très pointus et aguerris dans leurs différents domaines...]







Signalez un problème sur cet article :


Annonces

La finance ne déter­mine pas la géo­gra­phie et l’his­toire, le Royaume Uni est bien en Europe.
Le Théâtre de l’Opprimé fêtera la 10ème édition du fes­ti­val MigrActions. Dès la pre­mière édition de MigrActions en 2007, le fes­ti­val affirme sa volonté de célé­brer la liberté de migra­tion des formes, des iden­ti­tés et des géné­ra­tions. Culture en mou­ve­ment, en action, pro­ve­nant d’une plu­ra­lité d’hori­zons artis­ti­ques.


Brèves

Cette his­toire simple, et les contrain­tes qu’elle nous impose, convien­nent à un théâ­tre sim­ple­ment arti­sa­nal. Pas de recours aux tech­ni­ques contem­po­rai­nes. Technique qui fut l’immense chan­tier d’Anders. « Le « trop grand » nous laisse froids, mieux (car le froid serait encore une sorte de sentir) même pas froids, mais com­plè­te­ment intou­chés ; nous deve­nons des anal­pha­bè­tes de l’émotion ».


Le Festival OASIS BIZZ’ART fête sa 15ème édition cette année et vous offre quatre magni­fi­ques soi­rées avec des artis­tes venus des quatre coins du monde. Concerts, che­vaux, cirque, per­for­man­ces, pro­jec­tions, ate­liers, espace enfants, res­tau­ra­tion locale... le tout sur un site natu­rel entiè­re­ment scé­no­gra­phié !


Participez au très beau projet qui se met en place autour d’Armand Gatti et de la maison qui abrite la Parole errante à Montreuil.


En ce début d’été de belles choses autour d’Armand Gatti se dérou­le­ront à Montreuil. Quelques jours où nous pour­rons nous replon­ger dans les mots du poète, dis­paru ce prin­temps, mais tou­jours là autour de nous, dans cette Maison de l’Arbre qui nous a accueillis.


Cette année le fil rouge du fes­ti­val est "Le bateau", celui des pêcheurs de Camaret, celui du Bateau Ivre et aussi celui dans lequel s’embar­quent des mil­liers de femmes et d’hommes à la recher­che d’un avenir plus pai­si­ble... Les 28, 29 et 30 Juillet.