Bienvenue aux insatiables !



Un journal culturel en ligne d’informations de débats et d’humeurs animé par l’ancienne équipe de Cassandre et celle du jeune Insatiable pour mettre en valeur des actions essentielles mais peu visibles, explorer des terres méconnues, faire découvrir des équipes et des artistes soucieux d’agir dans l’époque et, surtout, réfléchir ensemble aux enjeux portés par l’art et la culture dans une société en voie de déshumanisation.


< Brèves

Fête de soutien à la Vieille Grille
JPEG - 22.5 ko

par L’Insatiable
Télécharger la version PDF  Version imprimable de cet article Version imprimable


Ce précieux petit théâtre parisien, qui traverse une période de difficultés financières, organise une fête de soutien qui se tiendra pendant le weekend du 22 au 24 mai.

Le théâtre de la Vieille Grille est en péril. Ce lieu magnifique dirigé par Anne Quesemand et Laurent Berman de la compagnie Théâtre à bretelles risque de fermer ses portes à cause de gros problèmes financiers qui leur empêchent de continuer leur travail remarquable.

C’est pour cette raison que les deux artistes ont décidé d’organiser une fête de soutien, grâce aux propositions spontanées de plusieurs des groupes régulièrement accueillis à la Vieille Grille.

Soyez nombreux et généreux, il en va de la survie du lieu !
… Et si vous n’êtes pas Parisiens en ce week-end de Pentecôte, vous pouvez leur envoyer un chèque, à l’ordre d’OXYMORE, à l’adresse :
9, rue Larrey. 75005 Paris.

Voici le programme non définitif des trois jours :

VENDREDI 22, à partir de 20h :
Mitchélée et Patrick Pernet (chanson) - Samuel Zucca et Guillaume Fontanarosa (accordéon/violon), Le Théâtre à Bretelles avec Mady Mantelin (Lectures) - Elise Massiah & Hakim (flamenco) - Michèle Tauber (chants yiddish et hébreux) - Andréa Goust et ses amis (chanson) - Cie Jacques Kraemer (théâtre)…

SAMEDI 23, à partir de 18h :
« Le Groupe des Quatre » Grynszpan (classique) - Ousonmupo (musique électro-acoustique) – Bénédicte Filone (piano) – « Le Temps de la S’rize » avec Nathalie Solence, Claude Gaisne, et Vania Adrien Sens (orgue de Barbarie) - Rose-Esther Guignard et Amos Coulanges (contes et chants haïtiens) - Le Théâtre à Bretelles et Yannick Thépault (extraits de « La Fiancée d’Aleph ») - Thierry Châtelain (piano)…

DIMANCHE 24, à partir de 15h :
Isabelle Sauvage (contes jeune public) – Duo Kirjuhel-Roberti (chant-poésie) - Bernard Beaufrère (poésie/chant) - Jules Bourdeaux (chanson) - Cie En toute liberté (cabaret/chanson) - La Fanfare de la famille Vieille Grille - Le Théâtre à Bretelles et Bernard Carpentier, Charlotte Popon, Samuel Zucca (présentation du spectacle Mac Orlan) - Les Pipelettes de Montreuil (chansons) - Morena Fattorini et Paul Abirached (jazz) - La Fanfare Bandaligre…

La liste des artistes qui sont excusés parce qu’ils jouent ailleurs, tout comme celle des bénévoles qui nous aident depuis longtemps, sera affichée parmi les dessins de la nouvelle exposition de Laurent Berman…

Plus d’informations ici

Théâtre de la Vieille Grille
1, rue du Puits de l’Ermite
75005 Paris






Réagissez, complétez cette info :
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Signalez un problème sur cet article :


Annonces

Pour sa qua­ran­tième édition, le Festival de cinéma de Douarnenez choi­sit de ques­tion­ner la notion de Frontières. Frontière, non plus cette limite arbi­traire, cette bar­rière qui sépare mais plutôt zone d’échange. Frontière, un lieu qu’il s’agit d’inves­tir, un ter­ri­toire commun…


Brèves


Depuis 2003, le fes­ti­val de cinéma d’Attac « Images mou­ve­men­tées » s’emploie à infor­mer et à sus­ci­ter la réflexion col­lec­tive sur des ques­tions cru­cia­les de ce début de XXIe siècle en s’appuyant sur une pro­gram­ma­tion ciné­ma­to­gra­phi­que exi­geante et éclectique. Celle-ci asso­cie courts, moyens et longs-métra­ges, docu­men­tai­res et fic­tions, films fran­çais et étrangers, anciens et récents, ayant eu une large dif­fu­sion ou non. Le fes­ti­val accueille régu­liè­re­ment des avant-pre­miè­res.


Le Génie en Liberté est un Événement bien­nal, orga­nisé par le Génie de la Bastille.
Il pro­pose à un large public un par­cours cultu­rel dans le quar­tier du 11ème arron­dis­se­ment de Paris.


Tous les deux ans, la ville se trans­forme en un gigan­tes­que cas­te­let en accueillant le Festival Mondial des Théâtres de Marionnettes qui réunit 230 com­pa­gnies et accueille plus de 150.000 spec­ta­teurs. En ce mois de sep­tem­bre aura lieu sa 19° Édition.


Cette his­toire simple, et les contrain­tes qu’elle nous impose, convien­nent à un théâ­tre sim­ple­ment arti­sa­nal. Pas de recours aux tech­ni­ques contem­po­rai­nes. Technique qui fut l’immense chan­tier d’Anders. « Le « trop grand » nous laisse froids, mieux (car le froid serait encore une sorte de sentir) même pas froids, mais com­plè­te­ment intou­chés ; nous deve­nons des anal­pha­bè­tes de l’émotion ».